Affaires étrangère : Le Directeur de l’interprétation et de la traduction limogé pour acte de rançonnement

0

(Le gouvernement béninois veut le poursuivre)

Par : Is-Deen O. TIDJANI

Malgré les mesures prises par le gouvernement, certains agents publics indélicats continuent de s’adonner à des pratiques de rançonnement. Au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, plus précisément à la Direction de l’Interprétation et de la Traduction, les pratiques de rançonnements ont été observées ces derniers jours. Inscrit dans la logique de décourager ces impairs, le gouvernement du président Talon vient de frapper fort.

A cet effet et sur décision du Conseil des Ministres de ce mercredi 28 Juin 2017, le Directeur de la Direction de l’Interprétation et de la Traduction du ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération a été, en conséquence, relevé de ses fonctions. Mieux, le gouvernement a décidé d’engager une procédure administrative à son encontre.

Par cet acte, le gouvernement du président Patrice Talon démontre qu’il est décidé à mettre fin à ces pratiques qui ternissent l’image de notre pays, et le décrédibilisent auprès des visiteurs. Le président Talon et son gouvernement entend ainsi agir avec célérité et sans état d’âme chaque fois que des cas du genre lui seront soumis. Il convient donc d’inviter les uns et les autres à rompre avec ces pratiques nuisibles à la réputation du pays.

Il faut préciser que des actes du genre ont entrainé il y a quelques semaines en arrière, le relèvement de leur poste de 49 agents du commissariat spécial de hillacondji. Dans cette droite ligne, le chef de l’Etat a instruit le ministre de l’Intérieur au fin de procéder à un contrôle audit poste, de mêmes qu’aux autres postes frontaliers, pour s’assurer que cette pratique a cessé, et que la libre circulation des personnes est garantie.

Leave A Reply