Encore un peu de temps

0

Par : Giscard AMOUSSOU

Ça grouille, ça chatouille, ça gargouille. Le peuple cri, bavarde et beugle. Les commerçants se plaignent, les fonctionnaires giclent. Tout le monde ne peut avaler les girouettes de la rupture. Oui chacun se bat pour sa santé et sa sécurité alimentaire quitte à se démarquer des vaines promesses politiques. Aujourd’hui, il est clair que la politique ne donne pas à manger au peuple mais crée les conditions pour mettre le peuple à l’aise.

Patrice Talon a une lourde mission, une grande responsabilité. Celle de créer au peuple les conditions pour vivre un tant soit peu du fruit de ses activités. Il est plus que clair de comprendre que le gouvernement de la rupture s’investit dans la révélation du Bénin. Il est indispensable de tirer aussi son attention sur la révélation du ventre du peuple.

L’ouverture et les opportunités de gagner dignement sa vie reste le combat utile pour une vraie révélation. Les routes sont aussi importantes que le manger, la vulgarisation du PAG est aussi importante que le commerce. Mais, il faut prioriser l’indispensable. L’accompagnement du gouvernement de Talon reste une urgence bien que les actions sociales soient prioritaires. Déjà que certaines actions sociales soient déjà en cours de mise en œuvre et d’autres en phase d’expérimentation, Talon et son gouvernement devraient prioriser ce que réclame le peuple. Même si des erreurs ont été glissées dans les bavardages politiques, il faut prendre le temps de bien corriger.

Certains attendent l’échec du gouvernement dans tous ses actes. D’autres attendent une réussite sans ambages. Il est donc important de savoir que tous font partir du peuple qui réclame un bien commun et utile à tous. Talon et son équipe s’engage déjà dans un dynamisme hors pair et plus que des extraterrestres devront avoir une oreille vers le peuple incrédule. Patrice Talon s’est rendu déjà compte de la réalité du pouvoir puisqu’aucun chef d’État n’est très bon aux yeux du peuple béninois.

La haine et la méchanceté sont déjà ancrées dans les habitudes. Les yeux fermés mais les oreilles à l’écoute permanente, Talon doit œuvrer pour la réalisation du PAG. Il suffit d’un peu de patience pour que le Bénin soit révélé. Un peu de temps encore pour voir les mauvaises langues tourner vers la bénédiction.

Leave A Reply