La jeunesse bafouée par les vieux loups du PSD

0

Par : Giscard AMOUSSOU

Les pères fondateurs du parti social démocrate n’ont pas voulu laisser le parti. Ils sont de retour en s’arrogeant une fois encore tous les titres. Il est difficile de comprendre ce qui se cache derrière cette forme de combat livré aux membres légitimes. Incapable de gérer la crise qui secoue le parti, ils reviennent en force pour bénéficier certainement des grâces de la rupture. Qu’il vous souvienne que contrairement au mot d’ordre du parti lors des dernières présidentielles, ils ont soutenu différents candidats. Cette guerre qui perdure vient de montrer un premier visage. La jeunesse revient donc au second plan. Les sages n’ont pas le temps nécessaire de conduire les jeunes vers la route du succès. Chacun se bat pour son intérêt. La guerre entre les anciens membres et les membres légitimes ne date par de l’ère de la rupture. Aujourd’hui, ils ont préféré s’arroger du parti car ayant toutes les armes sous leur main. C’est criminel de voir que la jeunesse soit ainsi manipulée. Les populations en majorité jeune n’ont plus besoin de cette façon de gérer.  Le temps n’est plus pour la promotion de la jeunesse. Une tournée de dénigrement qui devrait être celle de la réconciliation vient diviser davantage le peuple fidèle au parti. Une honte pour le parti qui a su étendre ses bases solidement dans les départements du mono et du Couffo. Comme le dit un proverbe africain  » quand deux éléphants se battent ce sont les herbes qui en pâtissent « .  Le parti social démocrate entre dans une crise de tout genre nourri par les anciens  » sage  » qui fait leur volt face. Quelle leçon pour la jeunesse béninoise qui a servi des années durant sous ceux-ci. A quand le retour à la norme en matière de gestion des partis au Bénin. La leçon est simple. Quand vous ne quitter pas les choses, les choses risque de vous quitter un jour. Le parti social sera à l’image d’un regroupement qui se vide de son contenu déjà dans l’arène politique. Il vaut mieux chercher la voie de la sagesse et non de la haine. Rien sur cette terre n’est éternel.

Leave A Reply