Quand l’espoir renaît chez les jeunes sous la rupture

0

Par : Giscard AMOUSSOU

Le gouvernement de la rupture renoue avec les recrutements dans la fonction publique. Après plusieurs mois d’attente, le concours au profit du ministère de l’économie et des finances vient suivre celui de l’enseignement et de la justice. Loin de dire un satisfécit compte tenu du nombre d’agents à recruter, il faut tirer un chapeau au gouvernement pour avoir pensé aux jeunes. Depuis quelques jours les jeunes s’activent donc pour postuler au concours de recrutement en cours. Le gouvernement de la rupture donne un nouveau souffle à la jeunesse. Longtemps dans le désespoir, la joie renaît sur les visages des chômeurs endurants. Chacun s’active pour faire partir des chanceux de la rupture. Malgré la panoplie de candidatures qui se bousculent pour la quittance au niveau des recettes perceptions, personne ne veut laisser passer sa chance. Il est clair que le gouvernement de la rupture donne désormais une chance égale à tous les candidats contrairement aux précédents qui priorisent la connaissance et les affaires. Aujourd’hui l’ouverture que laisse le chef de l’État dans ce processus de recrutement donne confiance aux jeunes qui étaient découragés pour les recrutements dans la fonction publique. Patrice Talon plus qu’un sage entend graver son nom dans le cœur de la jeunesse béninoise. Lui qui a martelé le désert de compétences donne la chance aux jeunes pour se valoriser. Le temps de la vraie rupture semble commencer même si c’est timidement, il faut mettre à l’actif du gouvernement le retour aux bonnes pratiques. Patrice Talon a compris depuis le signal fort lancé par la jeunesse à travers les différents canaux de communication. Il est important qu’un regard soit aussi porté vers les entreprises privées afin d’aider le gouvernement dans cette situation d’emploi de jeunes? Il s’agit d’un défi que le gouvernement de la rupture doit relever. Comme tout citoyen curieux, il faut accompagner le gouvernement jusqu’en 2021 pour faire le point des acquis.

Leave A Reply