Togo : Jean Pierre Fabre le dindon de la farce à Tikpi ?

0

Le Marché de dupes vole très vite en éclats, en seulement quelques jours. Il fallait s’y attendre. Peu de temps avant la manifestation du PNP, son leader Tikpi Atchadam vouait aux gémonies Jean Pierre Fabre sur une radio de la place.

Mais comme par magie et en ravalant leurs vomissures, sans amour propre, voilà le leader de l’opposition qui accepte la main tendue de Tikpi désormais à la quête d’alliés après ses forfaitures qu’il sait répréhensibles par les lois républicaines.

Il faut dire que Jean-Pierre Fabre manque d’intelligence politique. Comment lui le Chef de fil de l’opposition s’étant battu toutes ces années s’est-il aussi facilement laissé prendre au piège par Tikpi. Il est vrai qu’il a essuyé plusieurs revers ces derniers jours. Ce qui l’a poussé semble t-il a tenter opportunément de récupérer quelques lauriers de la marche du PNP. En écourtant sa tournée européenne pour rentrer dare dare à Lomé après les événements du 19 août, l’accueil triomphal que Fabre a voulu s’organiser à l’aéroport Gnassingbé Eyadéma a tourné au fiasco faute de mobilisation et de ferveur à son endroit.

A l’analyse, l’on se rend bien compte que Tikpi, empêtré dans les affaires de violence et d’armes détenues illégalement par ses manifestants que d’aucuns qualifient déjà de milice, s’est bien servi de Fabre pour attirer davantage les projecteurs sur lui et s’acheter une sorte d’immunité en montrant qu’il est soutenu par l’opposition.

L’interview de Tikpi sur TV5 le prouve à suffisance. Aussi contrairement aux raisons évoquées par le PNP pour justifier l’annulation de la marche, il s’agit bien d’une véritable guerre de leadership et des égos, maladie cinquantenaire de l’opposition qui refait surface, selon des sources très proches des protagonistes. En témoigne d’ailleurs le fait que ce samedi 26 août, cest le conseiller de Tikpi qui nous annonce le report de la marche des 30 et 31, et ce, en mode cavalier PNP solitaire. Les jours à venir nous promettent des surprises, rebondissements et soubresauts.

Par : Karim Ibrahim, Kournaliste-Reporter/Correspondance

Leave A Reply