Voici le fruit d’un partenariat stratégique entre le Bénin et le Japon

0

C’est le mardi dernier qu’a eu lieu la cérémonie de lancement officiel de la plateforme multifonctionnelle d’Adido. Cet espace moderne de promotion des produits agricole vise à permettre aux femmes de la commune de Bonou d’exercer de manière plus moderne leurs activités.

Par : Giscard AMOUSSOU

La plateforme multifonctionnelle est désormais mise en service. Construite sur une superficie de 2 hectares, cet espace constitue un cadre moderne de vulgarisation et de promotion des produits agricoles. Il abrite 5 bâtiments, un château tous alimentés par un champ solaire photovoltaïque de 60 kwA abritent des activités diverses dont 5 ateliers de transformation. Il s’agit du centre de promotion et de valorisation des produits agricoles du Projet Commune du Millénaire (PCM) de Bonou. Un projet qui fait la fierté des femmes de cette commune. En effet, le PCM vient en appui au plan de développement communal. Une réalisation soutenue financièrement et techniquement par le Japon et le PNUD. Profitant du lancement officiel de la plateforme, Julien Affohounha, maire de Bonou atteste que notre pays se sent concerné par la bataille de toute la planète dont l’atteinte des ODD. Les stratégies sont ainsi mises en place pour faire du PCM Bonou, un projet visant à sortir les femmes de la pauvreté et œuvrer pour leur autonomisation. L’objectif selon lui,  » est d’accroitre leur revenu socio-économique et de mieux gérer leurs activités de façon à accroitre l’harmonie familiale « . M. Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Bénin confie que ce financement du Japon met en évidence la coopération entre le Japon et le Bénin. Il reste persuadé que cet outil permettra aux femmes de Bonou de jouer activement leur rôle dans l’accroissement économique de la commune.  » Les femmes constituent la couche la plus touchée par la pauvreté et participent à 60 % aux activités économiques. La plateforme offre ainsi aux femmes de la commune de Bonou, l’opportunité d’exercer leurs activités de transformation du manioc, du maïs, de noix de palme… Il s’agit là d’un levier accélérateur de l’autonomisation des femmes « .

Ambassadeur plénipotentiaire du Japon au Bénin, Kiyofumi KONISH dira que son pays est heureux d’avoir contribué à cette réalisation.  » L’autonomisation des femmes constitue une urgence à accélérer  » dira-t-il. Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané dira que  » la réalisation de cette plateforme est le fruit d’un partenariat stratégique entre le Bénin et le Japon soutenu par le PNUD. Je veux saluer ce type d’initiative pour ce dont il est porteur « . Selon le ministre, les conclusions des études ont établi le manque d’énergie et l’eau dans la commune.  » En capitalisant les acquis dans d’autres localités, il est important de réitérer le projet dans la commune de Bonou. Ce qui devient une réalité dès cet instant. Nous devons donc travailler à aller vers les ODD de manière ferme « . A l’en croire, cette plateforme est l’un des exemples de l’approche ODD.  » Cette plateforme permet d’atteindre d’autres ODD, notamment la scolarisation, la lutte contre la faim. Cette plateforme offre au moins cent emplois direct et 300 emplois indirects « . Abdoulaye Bio Tchané dévoile à cet effet que  » cette plateforme n’est qu’un début et nous devons continuer à multiplier dans d’autres communes afin d’en réaliser dans toutes les 77 communes. Ces expériences constituent des solutions sans doute contre la pauvreté « . Notons que la plateforme est alimentée par une centrale solaire photovoltaïque hybride réalisée par le Groupement ASEMI, une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables dont le solaire.

Leave A Reply