La constipation : «Une insatisfaction vis-à-vis de la défécation» selon le Professeur SEHONOU

0

Bon nombre de personnes sont ou ont été concernées par la question de la constipation. Une question que la majorité des personnes dans le cas ont du mal à s’expliquer. Pour le Professeur Jean SEHONOU, hépato-gastro-entérologue, la constipation s’explique en général par une insatisfaction de la qualité de la défécation.

Par : Esther TOFFA

Cette insatisfaction se traduit par la fréquence réduite des selles, sont très peu fréquentes soit par une difficulté à évacuer les selles ou les deux. En dehors de l’insatisfaction, il y a les difficultés pour aller à la selle selon les explications du Professeur SEHONOU. Ces difficultés peuvent se comprendre soit des efforts de poussées avant que les selles ne sortent, soit par une impression de gênes au passage des selles, une impression d’évacuation incomplète des selles, une émission de selles de petites abondances, la prolongation anormale du temps d’exonération ou l’obligation d’utiliser les manœuvres digitales (le doigt) pour faire sortir les selles.

Quelles en sont les causes ?

Plusieurs causes peuvent être à la base de la constipation. Elles sont généralement de deux sortes à savoir les causes organiques et les causes fonctionnelles.

Les causes organiques ont souvent rapport à une lésion selon l’hépato-gastro-entérologue. Il explique que la constipation fait penser à une atteinte du gros intestin. Et si les selles ne sortent pas, il faudrait dans ce cas effectuer sur le sujet (adulte) une exploration du gros intestin pour voir s’il y a un obstacle sur le gros intestin qui les empêche de sortir.

Cette exploration permettra de détecter s’il y a une tumeur. Surtout si la constipation est d’installation récente et qu’elle est associée à des maux de ventres, un amaigrissement involontaire, à l’émission de sang, de glaires ou de pues dans les selles. Là, il faut pouvoir se donner les moyens de l’éliminer soit par la coloscopie soit par un colo-scanner pour vérifier l’intégrité des plaies du colon qu’on appelle les colites et qui peuvent aussi donner une constipation.

D’autres causes à l’origine de la constipation

Des anomalies peuvent survenir et donner la constipation surtout si le sujet est diabétique, s’il a des problèmes au niveau de la thyroïde etc. Les causes fonctionnelles sont quant à elles associées au stress et jouent sur la qualité de vie du sujet sans porter atteinte à sa survie. Autrement dit, ces causes sont souvent liées selon les propos du Professeur à une grossesse, un allaitement prolongé, un manque d’activités physiques, à un report ou à un refus de défécation mais aussi à un excès de médicaments tels que les antidépresseurs ou les laxatifs.

La constipation est un inconfort qui peut se manifester par des gaz qui peuvent faire effet dans le ventre, être expulsés par la bouche ou par l’anus (flatulence/pets/pétés). Cet inconfort peut également se manifester par une augmentation du volume du ventre. Mais au-delà de tout cela, c’est une sensation psychologique du sujet qui se dit insatisfait de sa défécation a affirmé le Professeur SEHONOU.

Les conséquences de la constipation

Plusieurs conséquences rarement graves peuvent découler de la constipation selon le Professeur SEHONOU. Il s’agit par exemple du fécalome qui constitue une accumulation des selles dans le côlon. Des selles qui durcissent et deviennent difficiles à évacuer. Ce qui peut engendrer dans de rares cas, une lésion intestinale. La fissure anale et les hémorroïdes peuvent aussi être des conséquences de la constipation.

Quels traitement pour la constipation ?

Pour soigner la constipation, le Professeur a suggéré quelques approches dont une alimentation riche en fibres, la consommation d’une quantité importante d’eau, des mesures comportementales (ne pas reporter ou se refuser l’envie d’aller à la selle), par moment des mesures médicamenteuses (laxatif oral ou anal) et des massages du ventre (kinésithérapie).
On peut également prévenir la constipation en buvant beaucoup d’eau, faisant de l’auto-observation et surtout en faisant des activités physiques.

Voici les differents types de constipation

Il faut préciser qu’il existe trois types de constipations. La « constipation de progression » qui fait penser à un problème au niveau gros intestin. Dans ce cas, le sujet ne ressent pas lenvie daller à la selle.
La « constipation terminale » qui fait penser à un souci au niveau de la jonction entre le rectum et l’anus. Le sujet ressent l’envie mais rien ne sort. Le dernier type est la compilation des deux précédentes.

Leave A Reply