Le mal des réseaux sociaux

0

Par : Mathieu DAHANDÉ

Depuis quelques années, les nouvelles technologies ont ouvert de nouvelles dimensions avec facebook et whastapp. Ces deux applications avec d’autres comme twitter, viber, et autres ont été conçues pour faciliter la communication et l’échange d’informations entre les individus. Et il faut le reconnaitre, ils jouent efficacement ce rôle.

Mais en Afrique et particulièrement au Bénin, les réseaux sociaux sont devenus des tribunes de règlement de compte, de propagande, de mariage ou de divorce, et le siège de l’oisiveté. Á longueur de journée, les béninois sont connectés, qui pour répliquer á l’ex copine de son mari, qui pour draguer une femme, qui pour saboter une personne, qui pour exposer les scènes de son ménage et qui d’autres pour s’adonner á la dépravation et á la débauche s’ils n’en font pas un album où ils déposent leurs photos.

L’outil de développement est donc devenu pour les béninois une source de sous-développement, de négation du travail et de la morale. Rare sont ceux qui utilisent ses canaux de communication pour atteindre des objectifs nobles. Ceci est dangereux pour notre pays. Il faut alors prendre des mesures pour empêcher les gens de faire n’importe quoi á partir des réseaux sociaux. Le vote de la loi sur la communication ne suffit plus. Il faut aussi et l’appliquer avec grande rigueur mais surtout sensibiliser les utilisateurs de ces réseaux sur leurs réels objectifs.

Leave A Reply