Lutte de la société civile contre les hépatites virales : Le plan stratégique dactions 2017-2022 validé

0

Le chant d’oiseau a abrité le vendredi 08 Septembre dernier, l’atelier de validation du plan stratégique d’actions 2017-2022 de la société civile contre les hépatites virales. C’est une initiative de l’Alliance béninoise des organisations de la société civile contre les hépatites virales (ABOSCHVI).

Par : Esther TOFFA

Un parterre d’acteurs de la société civile engagés dans la lutte contre les hépatites virales était présent à cet atelier de validation organisé par l’Alliance béninoise des organisations de la société civile contre les hépatites virales (ABOSCHVI) en partenariat avec World Hepatitis Alliance dont elle est membre. En présentant le plan, Romuald DJIVOESSOUN, coordonnateur d’ABOSCHVI a fait un état des lieux des hépatites au Bénin. Ainsi, il a relevé certaines insuffisances qui pourraient freiner la lutte contre ces maladies. Il sagit de l’absence de surveillance épidémiologique et de veille sanitaire, l’insuffisance de connaissance des malades, l’insuffisance de spécialistes de ces maladies, l’absence des offres de formations, l’insuffisance des centres de références et bien d’autres.

Face à ces différentes déficiences, le plan stratégique a également proposé quelques solutions définies en cinq axes. Au nombre de ces axes énumérés par le coordonnateur d’ABOSCHVI, figurent la prévention et la protection ; le plaidoyer et le lobbying ; le renforcement de capacités; la recherche, action et coopération et pour finir le suivi et l’évaluation.

Pour le président de l’Alliance, Professeur Nicolas KODJOH, la visibilité des ONG qui œuvrent dans la lutte contre les hépatites virales est d’une grande importance ; dont la création d’ABOSCHVI. Il a par ailleurs remercié le ministre de la santé pour les efforts menés par son département dans la lutte contre les hépatites virales. Le représentant résident de l’organisation mondiale de la santé (OMS) a quant à lui dans son intervention, affirmé que sa présence à cet atelier est une marque de reconnaissance et de soutien à ABOSCHVI. Il a à cet effet, salué le courage et la ténacité de l’Alliance. Rappelant le thème de l’édition 2017 de la journée mondiale de lutte contre l’hépatite « Eliminer l’hépatite » et le souhait de l’OMS d’éradiquer cette maladie à l’horizon 2030, le Dr Jean Pierre BAPTISTE a réitéré le soutien de l’organisation qu’il représente à ABOSCHVI.

Le ministre de la santé, Dr Alassane SEIDOU procédant au lancement des travaux de l’atelier, a exprimé la nécessité de prendre conscience du fardeau considérable que les hépatites virales font peser sur la santé publique. Pour ce faire, il a déclaré que le plan stratégique sera d’emblée soutenu par une loi. La vision du gouvernement selon lui, est d’introduire le Bénin à l’horizon 2030, dans un monde où la transmission de l’hépatite virale est manifestement abaissée et dans lequel les personnes infectées sont testées et informées de leur statut. Ce qui leur permettra de jouir des conseils, des soins et des traitements à moindres coûts. Il a toutefois apprécié les appuis d’ABOSCHVI au ministère de la santé dans le cadre de cette lutte et a renouvelé à cette alliance le soutien du gouvernement tout en sollicitant l’accompagnement des partenaires techniques et financiers.

Il faut préciser qu’environ 1.400.000 de béninois sont actuellement atteints d’une hépatite virale dont à peine 5% ont conscience de leur maladie et moins de 1% ont accès au traitement ou à un suivi médical. Et selon le rapport 2015 de lOMS, ces hépatites sont la cause de près de 1,34 millions de décès, un nombre plus élevé que celui du VIH/SIDA.

Leave A Reply