Opinion : Ces réseaux GSM qui nous font dépenser plus coûte que coûte

0

Par : Emmanuel FRANCISCO

Le week-end dernier, je discutais avec quelques amis au sujet de la connexion internet fournie par les réseaux GSM au Bénin.

L’un d’entre eux a dit « Mtn a des soucis ces derniers temps sur son réseau. Voilà pourquoi la connexion est instable ».

Il n’en est rien. Si vous voulez vous en convaincre, allez souscrire à une option internet qui vous fasse payer à partir de 30.000 par mois. Vous allez vous poser la question  » Donc, c’était possible d’avoir cette qualité de connexion au Bénin ? »

Ce qui se passe c’est du harcèlement commercial. C’est une persécution savamment organisée pour nous contraindre à dépenser plus pour la connexion internet.

Dans un environnement économique qu’il ne faut plus porter les gants pour dire difficile – d’aucuns le diraient morose – où l’argent fuit la grande masse qui n’arrête pas de courir derrière ce précieux têtu, le moins qu’on puisse penser, c’est que ceux à qui nous avons confié la mission, qui de nous diriger, qui de nous représenter, se positionnent en défenseurs des faibles.

Mais hélas ! Ils n’en ont cure. C’est à se demander si certains parmi eux en tirent un bon pactole pour leur compte. Sinon, c’est assez surprenant qu’aucun écho ne se soit fait entendre depuis le parlement sur la question du siphonnage des maigres ressources des abonnés par des réseaux GSM voraces et impitoyables.

Jusque là, pas grand chose à se mettre sous la dent avec les structures et institutions étatiques censées servir le bas peuple.

Laissez tranquilles les associations de consommateurs. Que peuvent-elles face à des tortionnaires qui ont des amis dans le rang des juges et du juré ? Mais si elles aussi arrivent à être de mèche, là même la messe ne serait pas dite d’emblée.

Parce qu’il arrive un temps dans cette nation où le citoyen comprendra le sens de la responsabilité et de l’autodétermination. En ce moment, l’audace, la lutte responsable avec la force de l’âme, le verbe et l’action constructive ne seront plus une option mais une passion, mieux, une nature.

En ce moment, des abonnés avec fierté se priveront, pour le temps que cela durera, de nécessités, d’utilités pour contraindre l’oppresseur à apprendre la miséricorde et au réalisme.

Je ne sais pas ce qu’on attend pour mettre la seule entreprise GSM nationale – première de toutes sur l’acte de naissance, fournisseuse des autres fournisseurs mais qui tient fièrement la queue et brille par son improductivité – dans une situation juridico-managériale qui lui impose l’efficacité et la productivité et lui fasse embrasser la concurrence pour nous rendre, nous béninois, fiers.

Pour l’instant, que les jouisseurs jouissent. Qu’ils se la coulent douce dans nos poches comme l’a fait Moov ces derniers mois avec sa connexion internet qui avale mon argent comme une impitoyable BMW.

De l’escroquerie de l’homme par l’homme naît la volonté de l’escroqué de se constituer sa propre puissance.

Les temps arrivent où, sans casse, sans dégâts, le consommateur, le client, l’abonné, s’affranchira de l’injustice et deviendra un interlocuteur dont l’opinion compte.

Leave A Reply