Congrès constitutif de l’UFFED : Les fils et filles Xwla et Sèto s’unissent pour le développement de leur communauté

0

L’Union des filles et fils pour l’éveil et le développement (UFFED) Xwla – Sèto est portée sur les fonds baptismaux. C’était dans la matinée du samedi 11 novembre 2017 au stade René Pleven d’Akpakpa en présence de quelques autorités et de l’artiste natif d’Èkpè, SAGBOHAN Danialou. 

Par : Esther TOFFA

Les populations autochtones Xwla et Sèto de Cotonou, d’Abomey-Calavi et de Sèmè – Podji étaient réunis samedi dernier au stade René Pleven d’Akpakpa pour la mise sur pied de L’Union des filles et fils pour l’éveil et le développement (UFFED) Xwla – Sèto. Plusieurs activités ont meublé cette cérémonie qui a connu la participation de quelques autorités dont l’honorable Timothée GBEDIGA et également celle des représentants des diverses religions et de quelques têtes couronnées de la communauté. Du festival des « Zangbéto » à la prestation des artistes Xwla et Sèto de la place, tout était au rendez-vous pour que la fête soit belle. Le président du comité d’organisation Monsieur Adrien DOSSOU, présentant le rapport des activités des travaux de la première journée du congrès constitutif qui s’est tenu le vendredi 10 novembre à la maison des jeunes à Sèmè Podji, a salué la participation de tous les participants. Il a indiqué que lors de cette première journée les statuts de l’union et son règlement intérieur ont été proposés, amendés et adopté par les participants qui ont également procédé à l’élection du bureau dirigeant de l’UFFED pour les cinq (5) années à venir. Il a insisté sur la paix qu’il considère comme un facteur focal du développement.

Prononçant son discours, le président élu de l’Union des filles et fils pour l’éveil et le développement (UFFED) Xwla – Sèto, Monsieur Urbain KETOUNOU a remercié la communauté sur le choix porté sur lui. Il a indiqué que l’objectif principal de l’UFFED est de regrouper tous les filles et fils Xwla et Sèto pour le développement de la communauté. Il a déploré la disposition de leurs langues maternelles et a affirmé que ce creuset va permettre de les revaloriser. Monsieur Urbain Kétounou s’est pour finir dit satisfait de la mobilisation, de l’engouement et de la volonté de cette communauté qui a prouvé qu’elle aspire vraiment au développement.

Il faut préciser que le bureau élu de l’UFFED est composé de 27 membres dont 4 femmes. Ledit bureau a prêté serment devant toute l’assemblée à servir au cours des 5 ans de mandat leurs frères et sœurs dans l’abnégation pour l’atteinte de leurs objectifs.

Leave A Reply