Défection à l’Union fait la Nation :  Voici pourquoi Jean-Baptiste Hounguè est parti

0

Jean-Baptiste Hounguè, Président de l’Alliance pour une alternative républicaine (AAR) n’est plus membre de l’Alliance Union fait la Nation à laquelle il a adhéré le 1er février 2011. Depuis quelques mois, il a choisi de faire l’expérience d’un autre creuset politique qu’il préside d’ailleurs. Il s’agit de l’Alliance Bénin en Route (BER). Dans l’entretien exclusif qu’il nous a accordé, cet ingénieur du génie civil dans une autre vie, évoque les raisons qui ont motivé son départ l’UN. Il lève également un coin de voile sur les grandes ambitions de Bénin en Route et son amour fou pour Patrice Talon.

Beaucoup de gens qui vous connaissent comme l’un des acteurs clés de l’UN s’étonnent de vous voir diriger une autre coalition de mouvements et de partis politiques. Est-ce à dire que vous avez claqué la porte à l’UN et pourquoi ?

Monsieur le journaliste, comme vous l’avez si bien dit j’étais l’un des pignons essentiels et très actifs de l’Union fait la Nation. J’étais même membre du bureau politique national de l’UN. Cependant, en 2016 j’ai découvert avec amertume et découragement que les dirigeants de cette organisation politique ne visaient que les intérêts personnels égoïstes. Comme de toute ma vie, les intérêts claniques et grégaires ne m’attirent guère et que c’est l’intérêt général c’est-à-dire, celui du peuple béninois qui me fascine, j’ai compris qu’il faille faire les choses autrement pour le bonheur de mon pays. C’est pourquoi je me retrouve aujourd’hui à la tête de la coalition BER, une coalition dans laquelle le ‘’nous’’ prime sur le ‘’moi’’, une coalition qui met en priorité les intérêts du peuple béninois.

Quelques semaines après sa création, le BER ratisse très large ; même en territoire qu’on croyait conquis. Quel est votre secret ?

Le peuple béninois est un peuple mûr et a soif de la vérité. C’est un peuple qui pendant longtemps a été gouverné sur la base du mensonge et de l’approximation. Aujourd’hui, le peuple se rend compte qu’il a en face de lui des hommes nouveaux, jeunes et dynamiques avec un réel projet de développement basé sur du concret et qui sont prêts à servir de sentinelle et de bouclier pour les générations futures. C’est pourquoi le peuple adhère facilement à notre vision. Le ratissage est très large et se fait sans résistance et sans force de frottement.

Outre le soutien à l’action du Président Patrice Talon, quels sont les autres objectifs que vise le BER ?

D’abord, il nous plait avant tout propos de vous rappeler la vision de la coalition BER : « Mettre réellement le Bénin sur la route de la croissance et du développement durable à travers l’édification d’une démocratie responsable et inclusive de la jeunesse, car la jeunesse est le véritable fer de lance du développement de tout pays ». Cette vision s’articule autour du mystère des cinq pains et deux poissons et se décline en plusieurs objectifs. Monsieur le journaliste, c’est vrai que certains de nos objectifs visent clairement comment accompagner notre champion, son excellence le président Patrice Guillaume Athanase Talon pour la réussite de son mandat pour le bonheur de tout le peuple béninois. Toutefois, la coalition BER poursuit d’autres objectifs à savoir :
Contribuer efficacement à la promotion de la jeunesse ;
Devenir des acteurs et non des spectateurs (joyeux ou malheureux) dans la construction du nouveau Bénin ;
Capitaliser les longues et brillantes années de militantisme et d’engagement politique de la jeunesse béninoise :
Lutter contre la corruption, l’impunité et la mauvaise gouvernance ;
Promouvoir l’apparition de grands blocs politiques et contribuer à la réforme du système partisan.

Justement, plusieurs scandales financiers rythment aujourd’hui la vie des béninois. Quelles appréciations faites-vous de la manière dont ces dossiers sont annoncés et quelles sont vos attentes ?

Merci monsieur le journaliste. Nous constatons avec vous que plusieurs scandales financiers font objet de dénonciation et de règlement devant nos tribunaux aujourd’hui. A la coalition Bénin En Route, nous constatons avec un sentiment de bonheur et de gaieté de cœur que la lutte contre la corruption ne se résume plus à des marches dites ‘’vertes’’ comme nous l’avions observé dans un passé récent, mais plutôt à des actes concrets. Nous passons donc par ce canal pour remercier et encourager le chef de l’Etat pour sa méthode efficace de bonne gouvernance et pour son souci permanent d’assainir les finances publiques. La coalition Bénin En Route encourage le chef de l’Etat à continuer d’avantage cette lutte. Nous lançons un vibrant appel à tout le peuple béninois à ne pas céder aux spéculations politiciennes, et à faire confiance à la justice béninoise dans la gestion desdits dossiers de scandales financiers pour le bonheur de nous tous.

Propos recueillis par El-Hadj Affissou ANONRIN

Leave A Reply