Désignation de la « Peace Lady » : Raïmath Djibril Moriba rassure sur la crédibilité du processus

0

Par : Chafick FAGBÉMI

Comment prôner des valeurs de paix en mettant la femme comme actrice et ‘’porteurs de paix’’. C’est la noble vision de l’Ong Femmes Engagées pour le Développement (FED), à travers son événement, Peace Lady, dont la phase finale est prévue le dimanche 10 décembre prochain au Bénin Marina Hôtel à partir de 16h.

Faisait sienne l’assertion de Jean-Paul VI qui dit que « la paix est le second nom du développement », la Présidente de l’Ong Femmes Engagées pour le Développement (FED), Raïmath DJIBRIL MORIBA, veut faire de la femme un vecteur de paix et par ricochet de développement.

Selon elle, « Peace Lady, est le titre que porte une femme à l’issue d’une désignation que l’Ong FED fait sous le contrôle d’un jury qui sélectionne chaque année 3 femmes, ‘’porteurs de paix’’» sur la base de leur projet et de leur ambition en faveur de la paix. 3 candidates dont la mission sera, au cours de leur campagne, de convaincre l’opinion nationale et internationale, sur des valeurs et des comportements de paix afin de se voir élever au titre de Peace lady pour un mandat d’une année.

Il s’agit en fait d’une élection à 3 phases. La première est l’étude de dossier. Phase importante au cours de laquelle l’ONG reçoit plusieurs dossiers de femmes à savoir (CV, Un projet écrit portant sur une initiative de paix) et au terme de laquelle, le jury sélectionne 3 femmes candidates, ayant les projets les plus pertinents et ambitieux.

S’en suit la phase du vote via un lien Internet au cours de laquelle les candidates sont responsabilisées, comme des ambassadeurs pour aller éveiller les consciences de leurs concitoyens sur la nécessité de veiller, de prôner et de militer pour la paix en toutes circonstances. La dernière et ultime phase est celle où chaque candidate devra passer devant un public et un jury qui jugera de leur capacité intellectuelle, physique et psychologique. « Rien n’est donc gagné d’avance» au terme du vote en ligne.

Sur les cas de soupçons de fraude, la présidente de l’ONG FED est rassurante, «À l’heure où nous parlons, il n’y a eu aucune fraude dans le processus de vote en ligne». Elle rappelle que nous avons mis tous les moyens pour sécuriser le vote des internautes en faveur de leurs candidates».

Leave A Reply