Activistes, Journalistes et Avocats défenseurs

0

Par : Giscard AMOUSSOU

Le mandat de la cour prend fin dans quelques mois. Holo et ses pairs prendront définitivement congé de la cour constitutionnelle visée par des attaques de toute part. Ainsi les journalistes, activistes et avocats prendront les reines et feront ce qu’ils veulent de la cour. Le peuple béninois aura le temps de faire le point des grands constitutionnalistes des réseaux sociaux et des médias. Depuis la décision de la cour sur le droit de grève, toutes les invectives sont dirigées contre les sept sages de la cour. L’incohérence de leur décision est mise à nue par les grands constitutionnalistes des réseaux sociaux, les médias traditionnels et même par certains avocats détenteurs du savoir absolu. Alors qu’il y a encore quelques mois auparavant, tout le monde applaudissait le qualificatif  » Etat voyou  » du gouvernement Yayi pour non-respect des décisions de la cour constitutionnelle. Il est tant que Holo et ses pairs fassent leur valise et laissent leurs prédateurs y déposer les leurs. Bien malheureux pour le Bénin dont l’histoire s’effrite progressivement. Comme le dit un adage,  » celui qui ne dit rien est plus sage que celui qui dit cent paroles « . La cour Holo serait certainement heureux d’avoir joué sa part dans l’enracinement de la démocratie. Si le gouvernement et l’Assemblée trouvent en ceux-ci l’ennemi de la République pour ne pas exécuter leur décision, ils auront bientôt leur cour pour dresser leur chapelet en toute liberté. La brouille qui sévit autour des décisions de la cour et la démission du conseiller Dato, permettront à chacun de faire la part des choses les mois et années à venir. Le temps est donc compté et chacun fera son point.  Bientôt la chasse contre Holo et ses pairs fera parti du passé et activistes, journalistes et avocat siègeront à la cour pour jouer leur part.  Comme le dit un proverbe guinéen,  » la vie est une leçon qu’on n’a jamais fini d’apprendre « .

Leave A Reply