Colloque international d’ethnocancérologue : La médecine traditionnelle au service de la lutte contre le cancer

0

Sensibiliser sur le cancer et les soins palliatifs par les plantes. C’est l’objectif du colloque organisé par le laboratoire d’ethnomédecine et de pharmacopée africaine. Les assises ont eu lieu samedi 17 février 2018 au chant d’oiseaux de Cotonou.

Par : Esther TOFFA

Les acteurs de la santé, spécialistes en cancérologie et tradi-thérapeutes se sont réunis ce week-end autour du thème « Cancer : des thérapies d’avenir à base de plantes médicinales ». Ce thème est retenu pour appuyer le premier colloque international d’ethnocancérologue. Une initiative du laboratoire d’ethnomédecine et de pharmacopée africaine de l’Université Prof Édouard Adjanohoun. Le cancer, faut-il le dire, représente la deuxième cause de morbidité et de mortalité dans le monde. Il attaque aussi bien les adultes que les enfants. Selon monsieur Avenir Adjanohoun, directeur du laboratoire, « la résistance de certaines formes de cancer aux solutions thérapeutiques disponibles constitue l’un de leurs défis majeurs. »

Il a à cet effet déclaré que l’objectif global de ce colloque est de contribuer à la réduction de 25% d’ici 2025, de la mortalité précoce due au cancer. Il est soutenu par la directrice exécutif de Young International Action, qui estime qu’ « il est urgent d’améliorer la qualité de vies des patients » et que les soins palliatifs seraient une meilleure option. Le professeur Rock Houngnihin, représentant le ministre de la santé a encouragé l’initiative et rappelé que « la campagne sur trois ans dans le cadre de la lutte contre le cancer a pour but de réduire l’impact de la maladie sur les patients, leurs familles et la communauté ». Il a confié que « l’amélioration de la santé de la population constitue une priorité pouf le chef de l’État. » Ainsi, ce dernier a-t-il réaffirmé le soutien du ministère qu’il représente et également du gouvernement aux actions du laboratoire.

Le colloque a été meublé par plusieurs communications animées par des cancérologues béninois. Ces communications ont porté sur divers thèmes dont « L’approche, le diagnostic, les facteurs de risque cancérigènes et les différentes voies thérapeutiques, nutrition et prévention du cancer » et « Action anti-métastatique cancéreuse de quelques plantes médicinales africaines ».

Leave A Reply