Après plus de deux mois de grève dans le secteur éducatif : Si l’année scolaire est validée, elle est déjà bâclée

0

(2018, année d’une formation au rabais)

Par : Mathieu DAHANDE

Les débrayages dans le secteur  durent depuis plus de deux mois déjà. Malgré les nombreux efforts du gouvernement pour régler cette crise, il n’a pas encore réussi à faire adhérer les partenaires sociaux à sa cause. Et bientôt cela fera trois mois que les écoles, collèges et lycées du Bénin du nord au sud et de l’est à l’ouest travaillent au ralenti au grand désarroi des parents d’élèves. Même les plus optimistes de nos compatriotes ont commencé par se demander si cette année scolaire vaut encore la peine d’être sauvée. Que peut-on encore rattraper dans les conditions actuelles avec le comportement va-t’en guerre des syndicats et ce que le gouvernement appelle la main tendue ? Les pertes qui seront enregistrées avec une année blanche ne seront- elles pas plus énormes que celle des défalcations qui constituent le point d’achoppement dans les négociations actuelles ? Dans tous les cas, si l’année scolaire 2017-2018 est validée, elle sera alors une année vraiment bâclée et les résultats qui en sortiront seront approximatifs. Les élèves qui ont abandonné les classes depuis des semaines ne pourront rendre que très peu, pendant que la motivation au niveau de leurs enseignants ne sera plus au rendez-vous. S’il y a quelque chose à sauver encore c’est maintenant ou jamais. Et la responsabilité incombera à tous les acteurs.

Leave A Reply