La honte des quémandeurs

0

Par : Giscard AMOUSSOU

Ils sont nombreux ces pays africains qui ne peuvent vivre sans la France. L’aide au développement provenant de l’hexagone n’épargne aucun pays africain. Une fois accédée à la magistrature suprême, le pays hôte est la France. Tous les chefs d’État en quête de protection ou de financement court vers le pays de Macron. Le paradoxe est qu’il y a encore quelques mois dans plusieurs pays africains, la colère de voir la fin du franc CFA était à son comble. Mais il a suffit que les chefs d’État fassent un tour en France pour colmater quelques milliards de leur CFA pour que les Français obtiennent la palme de la générosité. Il faut chercher à savoir d’où provient réellement cet argent. L’offre française pour les pays colonisés par lui, semble anecdotique puisque chacun va puiser selon la relation avec le pays hôte. Les années de souffrance des africains comme esclaves, le vol des richesses touristiques, l’exploitation des richesses du sous-sol pourront être là récompense des miettes qui font jubiler les africains après un don à la pauvreté ? Tous les pays bénéficiaires considèrent ces miettes comme l’aboutissement franc de l’amitié entre la France et les pays quémandeurs. Loin de toute exagération, la France peut être dans le top cinq des pays du G5 sans ces africains affamés de l’aide? Pour le développement des pays quémandeurs, il faut se désolidariser de cette main tendue et créer une diplomatie raisonnée puisque le sang des esclaves continue de crier vengeance et ces chefs d’État mendiants ne seront pas à l’abri du jugement dernier.

Leave A Reply