Marches et mouvements d’humeur un peu partout  au Bénin : Les vieux démons sont de retour

0

Par : Mathieu DAHANDE

Depuis quelques temps, il ne se passe plus de semaine qui n’enregistre une marche ou un sit-in quelque part au Bénin. Les acteurs sociaux manifestent, mais les politiques aussi descendent dans les rues pour dénoncer ce qu’ils appellent atteinte à la démocratie béninoise. Et de façon quasi quotidienne, les rues et les administrations publiques du pays reçoivent la visite d’une frange de manifestants dont les actes tournent parfois à des troubles à l’ordre public. Nous n’en voulons pour preuve que les derniers évènements à l’université d’Abomey Calavi au cours desquels la route inter-états a été bloquée empêchant les paisibles populations de vaquer à leurs occupations quotidiennes. Et la cerise sur le gâteau, c’est la dernière marche du front pour le sursaut patriotique FSP qui n’est pas passée très loin de la dérive. Les responsabilités sont partagées dans ces situations mais on a surtout l’impression que quelqu’un a intérêt que le navire Bénin chavire. Et il met tout en œuvre pour mettre  à mal la paix et la stabilité du pays. Ces vieux démons, les mêmes qui avait rendu la vie dure à Boni Yayi et hypothéqué toute action de développement vers la fin de son deuxième mandats sont de retour comme s’ils étaient ennemi du développement du pays. S’il est vrai que quand on n’est pas d’accord on dit non, il est aussi vrai que ce non doit être dit dans les conditions prévues par les lois du pays. Affronter l’autorité pour manifester son mécontentement, c’est livrer le Bénin au vandalisme et à l’instabilité. Et pour pallier cette situation, le peuple béninois doit se lever, opposants et mouvanciers pour dire non à tous ceux qui veulent mettre à mal la paix dans notre pays. Car comme le disait le sage, on sait quand ça commence mais jamais quand ça finira.

Leave A Reply