Né pour briller

0

Par : Giscard AMOUSSOU

Il a suffit d’un échec pour que l’homme se lance dans un nouveau challenge. Le roi de la volaille au Bénin fait désormais parler de lui en politique. Arrivée troisième à la dernière élection présidentielle, Sébastien Germain Ajavon vient de confirmer sa posture d’homme politique. C’est maintenant une nouvelle voie que prend l’homme. Sensible aux douleurs du peuple béninois, le roi de la volaille entend faire la politique autrement. Une politique de vérité et de franchise. Même si certains doutent encore de cette parole d’homme d’affaires qu’il est, ses proches témoignent de sa qualité et son sens managérial. Sébastien Ajavon a promis mettre la barre très haute. Et le congrès officiel de son parti confirme qu’il en a la force. Ancré dans le social, Ajavon fera forcément parlé de lui à travers le parti USL entendez Union Sociale Libérale dont il est le président d’honneur.  Loin de toutes critiques, au regard des performances de l’homme à la présidentielle de 2016, et les réformes du système partisan en cours, l’USL semble venir avec des dents prêt à croquer même des os. Du nord au Sud en passant par le Mono et l’Ouémé, toutes les tendances sont représentées. Comme on le dit c’est à l’œuvre qu’on connait l’artisan. La force de ce parti qui a vu le jour le samedi 24 mars 2018 à Djeffa, ne se saura qu’au lendemain des législatives de 2019. Loin des agitations fébriles des uns et des autres notamment de l’opposition comme de la mouvance, la prochaine législature donnera un sens aux partis politiques béninois. Sébastien Ajavon aura lancé son parti avec grand bruit, le travail est sur le terrain. Les ennemis de l’homme auront bien jacassé, la fin permet de confirmer la force et la popularité de l’homme. Ce qu’on sait est que Djeffa a fait parler de lui le weekend du 24 mars 2018. Si c’est l’argent qui a parlé alors le peuple a faim et il en aura davantage besoin si sa condition ne s’améliore et reste telle. Dans le cas contraire les fans de l’homme continueront à lui accorder leur confiance. Place maintenant à la réorganisation de la classe politique béninoise. N’importe comment l’homme a fait  parler de lui.

Leave A Reply