Bintou Adam Taro sur l’Hebdo de Océan fm :  » Bientôt des équipes d’identification des personnes extrêmement pauvres »

0

Par : Rédaction de Océan fm

On dénombre environ 4 millions de pauvres au Bénin, selon la ministre des affaires sociales et de la micro finance. Bientôt des équipes vont sillonner les villages et les arrondissements pour l’identification des personnes extrêmement pauvres afin d’élaborer un guide. Cest une identification qui se fera à la base, a fait savoir Bintou Taro Chabi Adam sur l’émission l’hebdo de Océan fm ce vendredi. L’opération devrait être lancée en mars, mais elle se déroulera certainement d’avril à Novembre. Une étape qui précèdera la mise en œuvre du programme Assurance pour le renforcement du Capital Humain, ARCH.

La micro finance

En 2017, plus de quinze mille personnes (y compris des hommes) ont bénéficié d’environ 2 milliards de francs CFA dans le cadre du projet micro finance. Le remboursement est presqu’à 100% aujourd’hui, a confié la ministre des affaires sociales et de la micro finance. Le nombre de bénéficiaires sera revu à la hausse en 2018 grâce au financement de 5 millions de dollars soit moins de 3 milliards cinq de francs CFA de la Banque Arabe pour le Développement en Afrique (Badéa), avec la formule de la finance digitale. Il y a une évolution vers la numérisation du processus donc pour connaitre la vraie identité du bénéficiaire du crédit. Cest à cette étape que la carte Ravip interviendra. Ceci dans la mesure où le processus de la finance digitale va s’appuyer sur les numéros d’identification issus du Recensement administratif à Vocation d’identification de la population, selon l’invitée de Rachida Houssou et Rèliou Koubakin.

Les personnes vulnérables

Les indigents font partie de nos cibles en tant que cibles inclues dans la couche des personnes vulnérables (dont les enfants, les femmes), a tenu à rappeler la cheffe de ce département ministériel. 1000 indigents dont les dossiers ont été validés ont reçu l’appui du Fonds d’Aide à la Solidarité Nationale (FASN). Le programme d’autonomisation sociale de la femme et promotion du genre PAEF-PG est aussi l’un des projets mis en place pour accompagner les femmes. La lutte contre les enfants placés a été maintenue et le phénomène a diminué, estime Bintou Taro Chabi Adam. L’Etat n’est pas resté insensible au phénomène selon la ministre.

Le social

En réponse aux plaintes dénonçant une certaine négligence du volet social par le gouvernement en place, la ministre a fait remarquer qu’on ne saurait comparer 2 ans à 10 ans. « Les cris qui sont entendus aujourd’hui sont une dénonciation de ce que le social n’avait pas été bâti de façon durable » par le régime précédent, poursuit la ministre. « Le chantier est vaste. La marmite est au feu et elle ne quittera jamais le feu, nous sommes toujours entrain de préparer. Des choses vont cuire, des choses qu’on peut servir depuis la marmite qui est au feu, a tenté d’illustrer la ministre des affaires sociales. Une manière d’inviter la population à la patience. Elle a surtout demandé aux parents de veiller sur leurs enfants en cette période où, des crimes crapuleux sont enregistrés.

Leave A Reply