Ulrich Gbaguidi fait le bilan des deux ans du gouvernement de la rupture

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI

Ce vendredi 6 avril 2018, le gouvernement du Président Talon Patrice boucle deux ans de gestion. Pendant ces 730 jours, plusieurs chantiers ont été mis sur pied par le chef de l’état et ses ministres. À l’heure du bilan, le constat est là. Et c’est l’exercice qu’a fait Ulrich Gbaguidi. Nous vous invitons à prendre connaissance des résultats de son exercice. Lisez plutôt.

********

Après le diagnostic objectif et rigoureux dès les premiers mois de son installation, le Gouvernement du Président Patrice TALON a trouvé la force de rêver grand et beau afin d’offrir de meilleures perspectives à notre pays.La suite logique fût la conception du Programme d’Actions du Gouvernement 2016 -2021 et son lancement le vendredi 16 Décembre 2016 devant un parterre de personnalités.Ce document boussole comme nous pouvons le voir, s’articule autour de trois (03) composantes à savoir :

-la consolidation de la démocratie

-la transformation structurelle de l’économie béninoise

-et l’amélioration des conditions de vie des populations.

Depuis deux ans et en dépit des difficultés inhérentes à la gestion d’un pays comme le nôtre où beaucoup de choses sont à revoir, le Président TALON et son gouvernement s’emploient à la mise en œuvre méthodique de ce programme .

Tout en exhortant nos dirigeants à faire davantage afin de sortir nos masses laborieuses de la pauvreté ,nous avons le devoir de revenir sur ce qui se fait de bien depuis vingt quatre mois de gouvernance.

ÉNERGIE ÉLECTRIQUE ET EAU

Qu’il vous souvienne du délestage sauvage qui est revenu au galop juste deux mois après les présidentielles et plongé tout le pays et son économie dans un émoi effroyable.Le Gouvernement avait pris à l’époque des mesures urgentes pour palier à court terme au déficit et établir un plan commando afin d’assurer à notre pays d’ici 2021 une autonomie énergétique sans précédent.Des chantiers sont ouverts à cet effet et se poursuivent loin des objectifs des caméras ,comme la construction de deux centrales énergétiques à Maria Gléta avec une puissance de 120 MW chacune.

Plusieurs projets d’alimentation ou de renforcement des systèmes d’approvisionnement en eau potable sont entrés dans leur phase active dans plusieurs communes de notre pays comme Savalou dont nous sommes témoins oculaires.Des travaux en cours dans la commune de Dassa-Zoume dont la finalité est de desservir Dassa ,Glazoué et Savè ,sans oublier la construction de plusieurs forages haut débit à Savalou .

ÉDUCATION NATIONALE

Le Gouvernement a fait le pari de débloquer à temps les subventions allouées aux établissements publics d’enseignement afin de leur permettre de répondre au mieux aux différents besoins qui sont les leurs dans leur fonctionnement au quotidien.

Le recrutement en décembre 2016 de 6167 enseignants pour combler le déficit du personnel dans le sous secteur de l’enseignement secondaire général

La relance du programme des cantines scolaires avec l’augmentation de la cagnotte annuelle qui est passée de un(01) milliard à sept (07) milliards de FCFA. Un programme piloté par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et qui permet aujourd’hui de donner à 351109 enfants des zones défavorisées et en sous-scolarisation ,des repas chauds afin de les maintenir à l’école.

SANTÉ PUBLIQUE

Des réformes engagées dans le secteur de la santé qui concourent à la dépolitisation du secteur et une plus grande professionnalisation.

La mise en œuvre des projets de construction des hôpitaux de zone.

Le protocole d’accord signé le mois dernier entre le Bénin et la société Bouygues pour la construction d’un hôpital de référence internationale à Abomey-Calavi

Des réflexions qui se mènent dans le cadre de l’interdiction prochaine des évacuations sanitaires afin de faire des économies conséquentes à l’État …etc

Des réformes et projets qui visent dans l’ensemble, l’amélioration qualitative des conditions socio-sanitaires des populations et leur accès à des soins et service de qualité.

INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES ET AÉROPORTUAIRES

-La reconstruction de la route Porto Novo-Akpro Missérété-Pobè

-La construction de la route Kpota-Ouedo -Hêvié
-Le redimensionnement de la route des pêches avec la poursuite des travaux qui suivent un timing bien défini

L’aménagement et le bitumage des routes Toffo-Lalo-Agbangnizoun; Zangnanado -Paouignan; Kandi- Segbana -Frontière Nigéria
Nigéria;Lokossa -Dévè-Aplahoué etc

-Le démarrage imminent des travaux de l’aéroport international de Glo-Djigbé après la levée des derniers goulots d’étranglement dans laquelle le chef de l’État s’est impliqué personnellement.

COMMUNICATION ET TECHNOLOGIE

La mise en œuvre du projet de développement des technologies et infrastructures de télécommunication en vue de faciliter la fourniture de l’Internet haut débit aux administrations publiques ,aux entreprises et aux ménages. En témoigne le déploiement en cours de 2011 kilomètres de fibres optiques dans 67 communes du Bénin

À cela il faut ajouter d’autres projets en cours et qui ont tous pour unique but de faire du Bénin le quartier numérique de l’Afrique à l’horizon 2021.

SÉCURITÉ PUBLIQUE ET SANITAIRE

La mise en œuvre d’un plan de quadrillage de tout le territoire national avec un assaut lancé en début d’année 2017 contre le grand banditisme

La lutte contre le rançonnement et les tracasseries routières

La création le 1er janvier 2018 de la police républicaine .Une réforme qui vise la rationalisation et la mutualisation des ressources humaines ,logistiques et financières.

La lutte contre la cybercriminalité et son cortège de crimes rituels

La lutte contre les faux médicaments

GOUVERNANCE PUBLIQUE

La lutte contre la corruption avec la mise à la disposition de la justice des résultats des audits réalisés et des nouveaux cas de supposés détournements ou mauvaise gestion enregistrés sous la rupture.

La désignation effective des chefs-lieux des 12 départements

La dématérialisation de l’administration publique qui est dans sa phase active .

Les réformes dans le système de gouvernance au niveau du sous secteur de l’Agriculture avec la relance de la production agricole ,qu’il s’agisse du coton,du cajou,du karité, du riz ,de l’ananas etc

Le démarrage depuis le 1er Novembre 2017 de l’opération de Recensement Administratif à Vocation d’Identification de la Population (RAVIP).Une opération majeure qui vise à doter chaque béninois et résidant d’un identifiant unique et à réduire considérablement les tracasseries administratives dont sont victimes au quotidien les paisibles citoyens

SPORT NATIONAL

Le lancement effectif du projet des classes sportives afin de redynamiser le sport scolaire

L’unification de la famille du football béninois .Une réconciliation placée sous la coupole du chef de l’État qui a pesé de tout son poids dans la résolution de cette crise qui couve depuis plusieurs années.

La revalorisation des subventions allouées aux différentes fédérations sportives

La promotion des athlètes les plus méritants en vue de stimuler d’autres talents

Bref !!!

S’il est vrai que le temps de la fondation est toujours un temps non apprécié à sa juste valeur et que les récriminations des populations ne sont sans fondement,il serait aussi juste de rendre hommage au Chef de l’État et à tous ses collaborateurs à divers niveaux pour tous les sacrifices consentis jour et nuit et ce depuis vingt quatre (24) mois .C’est aussi vrai que tant qu’il reste à faire ,rien n’est fait . Les populations dont nous comprenons l’impatience doivent admettre que rien de beau et de pérenne ne se bâtit dans la précipitation et sans bases solides. Le lancement effectif des grands travaux courant second semestre 2018 viendra sans doute combler bon nombre d’attentes et révéler à la face du monde les résultats du travail minutieux qui se fait depuis le 6 avril 2016.

Nous réitérons notre soutien au Président de la République et à tout son commando et s’engageons à jouer notre partition dans l’atteinte des objectifs qui sont les leurs, les nôtres.

Je vous remercie

Ulrich Parnis GBAGUIDI

Leave A Reply