CIMSA 2018 : Les travaux officiellement lancés

0

La Conférence internationale des ministres de la santé et des ministres des TIC sur la sécurité des soins en Afrique a démarré dans la matinée de ce mardi 19 juin au Bénin Marina hôtel de Cotonou. C’est le ministre d’État en charge du plan et du développement , Abdoulaye Bio Tchané qui a officiellement ouvert les assises de la 2ème édition de cette conférence.

Par : Esther TOFFA

Plusieurs ministres, certains de la santé et d’autres de l’économie numérique venus de divers pays africains ont répondu présents à la deuxième Conférence internationale des ministres de la santé et des ministres des TIC sur la sécurité des soins en Afrique. Axée sur le thème « Apport des technologies du numérique dans la gestion des risques de la sécurité des soins en Afrique: quels enjeux pour la gouvernance des systèmes de santé et le développement du tourisme médical? », cette conférence vise, selon le ministre de la Santé, Bertin Hounkpatin, à obtenir un instrument technologique, la e-santé destiné à favoriser une couverture sanitaire universelle et efficiente dans les pays africains.

Il souhaite à cet effet, que ces travaux soient assortis d’engagements en faveur de cet instrument. Ce dernier est soutenu dans ses propos par son homologue de l’économie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou. Elle a affirmé que « le numérique est un polygame et son mariage avec le secteur de la santé est le plus prometteur. » Puisque cela a pour but, d’améliorer la sécurité des soins de la population. Pour elle, le thème est assez évocateur en ce sens que les avancées technologiques du numérique contribuent au développement du secteur de la santé. Elle se dit également consciente des défis à relever que sont : le développement des infrastructures et la gestion des données.

Le ministre d’État en charge du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané procédant à l’ouverture des travaux, a donné l’exemple de l’Inde qui dispose d’une plateforme pour la sécurité sanitaire. Il n’a pas manqué de mentionner « Kia medicals », une plateforme inventée par une béninoise en fonction dans près de cinq pays de l’Afrique de l’Ouest pour faciliter la prise en charge des patients. La e-santé est a pour objectif de permettre aux populations de mieux se protéger selon Abdoulaye Bio Tchané, représentant le Chef de l’État. Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Dr Tédros Adhanom Ghebreyesus et Ali Drissa Badiel, représentant du bureau international des communications, ont remercié les participants pour leur disponibilité et déclaré que l’option digitale est la meilleure en matière de sécurité sanitaire. Il faut préciser que la Cimsa se poursuit et prend fin le 22 juin prochain.

Leave A Reply