Bénin : Les inquiétudes des compatriotes sur la proposition de loi portant code électoral

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI

Adoptée le mardi 7 août 2018 par plusieurs membres de la commission des lois de l’Assemblée nationale du Bénin, la proposition de loi portant code électoral en République du Bénin suscite moultes inquiétudes. Sans même attendre les débats de la plénière qui devra statuer, nombreux sont les observateurs de l’actualité politique béninois qui trouvent en cette proposition de loi portant code électoral, des germes d’exclusion et surtout de tension pré et post électorale.

Si pour les uns, certaines dispositions contenues dans cette proposition de loi sont contraires à la norme, elles sont aussi sources de remise en cause de notre constitution. « …quant à la perte du statut d’ancien président des anciens Chefs d’Etat qui peuvent à nouveau se porter candidats pour la présidentielle. Le carrefour qui nous attend avec ce code n’est pas un bon. C’est le code électoral de tous les dangers et de toutes les tensions pré et post électorales. J’ai peur pour mon pays… Un code taillé sur mesure… Ça fait craindre… Alodogba… Prions intensément pour notre pays. Cette pilule appelée code électoral sera difficile à avaler pour la classe politique. Elle prône l’exclusion. Et c’est grave pour une démocratie naissante comme la nôtre…Le dire n’a rien d’opposant car quand ça va detonner, c’est encore nous les pauvres taxés d’opposants qui allons en pâtir… Les autres ont mille et une destinations. », dira l’observateur de l’actualité politique béninoise Romuald Logbo.

Tout comme lui, Donklam Abalo, un potentiel candidat aux prochaines élections législatives met le doigt sur la dangerosité de certaines autres dispositions que « … cette affaire d’état civil sur simple témoignage à plus de 2 millions de personnes inquiète. » À l’entendre, tout est mis en œuvre pour écarter plusieurs potentiels candidats d’avoir leur chance d’aller au parlement prochaine mandature.

Leave A Reply