Autopsie : La bataille des têtes de liste (Opinion)

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI

Les élections législatives de 2019 au Bénin seront des plus valeureuses et très disputées. Ces joutes électorales ne laisseront la place qu’aux plus méritants. À la stupéfaction de beaucoup, nombreux seront ces éternels élus du peuple, qui ne mettront plus pieds au palais des gouverneurs.

En effet, l’Assemblée Nationale 8 ème législature sera comptée à beaucoup de députés honoraires qui pensaient être seuls détenteurs du titre foncier qui donnait droit au siège de l’hémicycle. Ces futurs députés honoraires ne seront plus des acteurs du peuple, mais des spectateurs d’autres représentants de la populace.

À coup sûr, de nouvelles têtes feront leurs entrées au parlement. Et des éternels députés seront bottés en touche, tels de « vils clochards ». Comme des puces qu’on débarrasse de la tignace, ils seront balayés dehors par le peuple votant, à l’image des occupants illégaux déguerpis lors de l’opération de libération des espaces publics.

Certains dans le lot des futurs députés connaissent déjà leur sort. Mais tels des diables dans le bénitier, ils se débattent vaille que vaille pour sortir la tête de l’eau. Sentant venir leur chute aux joutes fixées pour 2019, nombreux sont ces futurs perdants qui ronchonnent déjà. Dans leurs derniers soubresauts, ils mettent déjà en scène plusieurs scénari pour amuser la galerie.

Nombreux parmi eux sont conscients que leurs chances de revenir au palais des gouverneurs sont tellement minces qu’ils se font déjà la guerre pour obtenir la tête de liste. Ce faisiant, c’est sans compter avec l’imparable stratégie de regroupement de plusieurs partis politiques en bloc pour négocier le virage de 2019.

Leurs temps de gloire sont révolus. Mais ils veulent pourtant s’accrocher. Et déja, certains d’entre eux font des déclarations de désaccord depuis l’areine politique qu’est l’Assemblée nationale. D’un autre côté, d’autres organisent dans l’ombre, des déclarations de désaccord de leur parti à se fondre dans un grand bloc, qui sont lues par de supposés militants fâchés et même très en colère. La stratégie est bien connue.

Que ne feront-ils pas encore, ces futurs députés honoraires, pour obtenir la tête de liste sur differents blocs lors des positionnements afin de s’assurer un retour triomphale dans l’Agora politique du Bénin ? Ils sont et seront prêts à tout. Même à des coups bas dignes de l’apologie du nivellement par le bas.

Ne soyons pas étonnés de voir et d’entendre très bientôt sur la place publique, des dossiers révélés au grand jour contre tels ou tels adversaires politiques de tel bloc afin d’amincir la chance de positionnement de ces victimes expiatoires.

Les législatives de 2019 sont encore lointaines, mais aussi très proches. La bataille des têtes de liste, c’est maintenant. Et tous les coups sont permis.

Leave A Reply