Bénin/Éducation dans la commune de Djidja : Le Conseil approuve l’équipement des écoles primaires en tables-bancs et salles de classes

0

Le conseil communal de Djidja pense régler en partie le manque criard des infrastructures mobilières dans certaines écoles. Réunis en session extraordinaire, la sixième ce mercredi 05 Septembre 2018, les élus communaux ont penché sur cette situation.

Par : Germain ASSOKOU (Collaboration)

Lors du premier collectif budgétaire 2018, 16millions ont été destinés à la réalisation de deux forages dans la commune. Mais, tel ne sera plus le cas, car l’Etat central a pris désormais la gestion de l’eau depuis la signature de convention cadre avec les communes. Après les amendements du comité départemental de contrôle de la Légalité des actes, il est conseillé aux élus communaux d’utiliser ce montant à d’autres fins pour la commune. C’est ce qui a motivé le Maire a réuni ses conseillers pour décider de l’utilisation du montant. Après les différentes propositions du Maire et de certains conseillers, le conseil a retenu que des 16millions, une partie du Fadec soient utilisés pour doter deux modules de classes en construction à Akossingon et dans l’arrondissement de Djidja de tables et bancs. Nous venons d’amoindrir en partie la souffrance de nos écoliers qui s’assoient sur des briques à l’école, s’est réjoui le Maire après le vote unanime des 17 conseillers présents. Le premier point sur les trois à l’ordre du jour étant vidé. Place au second point qui concerne l’autorisation d’occupation d’un site carrière à Ahokanmè au profit de la société SMD CARRIÈRE. À cette étape le Maire a été ferme sur les obligations de ces gérants de carrières. Les entreprises de carrière de ma commune ne remplissent pas convenablement leur cahier de charges, déplore le Maire. L’un des gérants de carrière à Dan nous a promis construire un module de trois classes mais rien ni fit depuis, continue t-il. Désormais, nos parents doivent être privilégiés, en ce qui concerne les mains d’œuvres locales.,a-t-il ajouté. Dominique SOUNLIN, gérant de la dite société a pris en compte les recommandations du maire et de son conseil. Sur le champ, comme l’a exigé le conseil communal, ce dernier a versé un million de fcfa dans la caisse de la mairie avant la signature du papier d’autorisation pour le bonheur de la population de Djidja. Entre temps, selon certains conseillers, ces papiers d’autorisation sont signés sans aviser les conseillers et cela n’apportait rien dans la caisse de la mairie. Les conseillers ont profité pour louer l’idée managériale du Maire Théophile Dako en ramenant le dossier au conseil.

Prévue pour durer deux jours, cette session extraordinaire se poursuit ce jeudi à la mairie de Djidja.

Leave A Reply