Conseil National du Rassemblement Nouvelle Conscience : Koupaki et ses lieutenants face aux exigences de la réforme du système partisan

0

L’hôtel Azalai de la plage sert de cadre depuis la matinée de ce samedi 15 Septembre 2018 aux travers du Conseil national du Rasselblement Nouvelle Conscience. Plusieurs militants de ce rassemblement sont présents autour de leur leader Pascal Irénée KOUPAKI pour ce grand moment. D’autres personnalités politico-administratives du pays y sont aussi comme témoins. 

Par : Esther TOFFA

À l’appel de leur leader charismatique, Pascal Irénée KOUPAKI, ils sont plusieurs militants de la vague jaune, venus des quatre coins du pays à répondre au rendez-vous de ce samedi à Cotonou. La réforme du système partisan était au cœur des échanges.

IMG-20180915-WA0025 IMG-20180915-WA0070

À l’occasion, plusieurs personnalités présentes ont pris la parole. Le ministre Barnabé Dassigli représentant le bloc progressiste a indiqué lors de son allocution que cet événement est une confirmation de l’image du leader de la nouvelle conscience, Pascal Irenée Koupaki. Il a déclaré que le bloc progressiste est quasi prêt pour créer son parti qui serait une fusion de divers mouvements politiques partageant une même ambition pour le Bénin.

« L’une des réformes phares du nouveau départ restera la réforme politique. », a confié l’honorable Jean-Michel Abimbola, représentant du Rassemblement national pour la démocratie (RND). Une réforme caractérisée par l’adoption de la charte des partis politiques et du nouveau code électoral. Il a estimé que c’est capitale pour toutes les formations politiques désireuses de résister, de se conformer à cette réforme afin de mutualiser leur force. Ceci dans le but de devenir de véritables partis politiques.

Prenant la parole, le professeur François Abiola de « Dynamique unitaire », a félicité son ancien collègue Pascal Irenée Koupaki pour l’initiative. Il est soutenu par le représentant du Parti pour le Renouveau Démocratique (PRD), l’honorable Raphaël Akotègnon qui estime que la réforme du système partisan est une nouvelle ère qui s’ouvre pour la vie politique du Bénin. Il a exhorté les divers participants à la clairvoyance au cours des travaux afin de relever les défis majeurs tels que faire des partis politiques, des cadres vivants de mobilisation, d’éducation etc.

C’est le Président du Rassemblement nouvelle conscience, Pascal Irenée Koupaki qui a refermé la rubrique des allocations. « L’ensemencement de la conscience civique et républicaine devient à la fois un impératif et un préalable à un nouveau système de gouvernance, acteur de développement. » C’est ce qui est à retenir de la déclaration de ce dernier. Cet enracinement est selon lui, incontournable et nécessaire pour soutenir les profondes réformes engagées par le Président Patrice Talon dans presque tous les secteurs d’activité. « La charte des partis politiques ouvre une nouvelle page dans l’histoire nationale et influence sans aucun doute, nos conceptions de la politique, de l’État, du travail et de la gouvernance » a t-il affirmé. Les travaux se poursuivent actuellement en commission à l’hôtel Azalai, dans le but de permettre au RNC et à son leader d’opiner sur le choix à faire. Nous y reviendrons pour les conclusions.

Leave A Reply