Autopsie : Au nom de la campagne électorale précoce !

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI

Le parlement béninois sera normalement renouvelé dans le premier trimestre de l’an 2019. Les électeurs seront appelés aux urnes afin de désigner leurs représentants qui devront désormais siéger dans la grande maison où l’on légifère les lois. Ce faisant, place sera donc faite à de nouveaux élus du peuple. Dans le train de l’Assemblée nationale 8ème législature, plusieurs « politiciens » entre griffes, feront leurs entrées. Certains pour la première fois poseront leurs postérieurs sur les bancs du palais des gouverneurs. D’autres qui auront plus de chances, se compteront encore parmi les éternels députés dont nous entendons les patronymes et voyons les faces depuis les temps immémoriaux.

Autant qu’ils sont, futurs députés et éternels représentants du peuple, affûtent déjà leurs armes. C’est en ces moments qu’ils se montrent très à l’écoute du peuple mandant. C’est maintenant que nous voyons ces « hommes rusés » et ces « femmes très calculatrices », volés au secours de telles populations en difficultés et/ou de telles autres localités sinistrées. Au nom de la campagne précoce, ils investissent déjà nos contrés et hameaux à la conquête de bétails électoraux.

C’est maintenant que ces hommes et femmes se montrent très attachés aux préoccupations de leurs circonscriptions électorales respectives. Que ne feront-ils pas en ces moments de campagnes précoces, pour se montrer en messie auprès des populations.

C’est en cette période de précampagne que ces politiciens inaugurent des marchés. Qu’ils distribuent des ballons, des maillots, des fournitures scolaires et annoncent mêmes des constructions de salles de classes au profit de nos lieux d’éducation. Ils font tout pour amener le peuple à croire qu’il est au centre de leurs préoccupations.

Au nom de la campagne électorale précoce, ils sont déjà très réguliers aux villages tous les week-end pour être, disent-ils le plus souvent, au contact des réalités des populations. C’est en ces moments que vous verrez en fins calculateurs, certains futurs députés se mettre en quatre pour céder aux caprices de potentiels electeurs. Ils deviennent spontanément des hommes très genereux et des femmes généreuses. C’est en ces moments de campagnes électorales précoces qu’ils aiment être les parrains de tous les événements. Président d’honneur de fête de quartier et pourquoi parrain de l’anniversaire de naissance de chiots. Ces hommes et femmes politiques sont en embuscade et guettent toutes les occasions qui leurs permettront de se pavaner et de montrer leurs générositéw. Mais le peuple souverain reste vigilant et les attend en embuscade.

Leave A Reply