Bénin : Une feuille de route pour s’assurer de la qualité des produits de santé de la CAME

0

Par : Chadli OROUNLA (Stag.)

L’une des principales décisions du Conseil des ministres du mercredi 10 Octobre 2018, est l’adoption d’une feuille de route pour favoriser l’amélioration de la disponibilité des produits de santé à la Centrale d’Achat des Médicaments Essentiels (CAME).

Cette feuille de route adoptée a été conçue pour garantir la disponibilité et la qualité des produits pharmaceutiques dans le contexte actuel. Le document (feuille de route) autorise la direction de la CAME à recourir à des laboratoires pré-qualifiés de l’Organisation Mondiale de la Santé, disposant d’une certification dans les espaces de l’Union européenne, des Etats-Unis ou du Canada. L’une des conditions exigées est que les produits les plus urgents attendus desdits laboratoires seront livrés par fret aérien plutôt que par la voie maritime habituellement plus longue. La procédure exceptionnelle ainsi autorisée par le gouvernement du Président Patrice Talon doit veiller à minimiser l’augmentation des coûts unitaires.

Une mesure sociale à haute portée

Afin de favoriser la disponibilité des produits à des coûts de revient à la portée des populations, le gouvernement a décidé de subventionner les frais logistiques liés à la livraison par fret aérien. Dans ce cadre, l’agrément de la CAME, exceptionnellement rétabli, sera maintenu pour l’année 2019. Si besoin est de le rappeler, il faut lire à travers cette démarche que le gouvernement ne prend pas de décision au pifomètre. Tout est suivi et planifié dans l’intérêt général de la population. C’est dire que le gouvernement vient de clouer le bec à ceux qui pensent que c’est le vide après l’opération de l’assainissement du secteur des produits pharmaceutiques. Cette décision est, en effet, une réponse qui illustre le souci constant du Président TALON et de son Gouvernement d’avancer méthodiquement.

Par ailleurs, les dispositions de cette feuille de route visent aussi la réduction du coût, la réduction des délais de livraison et la disponibilité permanente des produits, et surtout des produits de qualité. En subventionnant les frais logistiques liés à la livraison par fret aérien, le gouvernement se pose en défenseur et protecteur du consommateur final. Il en est de même du souci de minimiser les coûts unitaires. C’est également un acte social que vient de poser le Président Talon et qui prouve à suffire que l’argent du contribuable collecté travaille désormais au profit du plus grand nombre. En terme on ne peu plus clair, le gouvernement veille au bien-être des Béninois car cette mesure portée par la feuille de route doit contribuer à la sécurisation et la qualité des produits à des coûts abordables.

Leave A Reply