Bénin : Le gouvernement engagé pour la renaissance des CAR

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

La crise qui secoue les Coopératives d’Aménagement Rural (CAR) depuis l’an 2004 est désormais un mauvais souvenir. Le gouvernement Talon s’engage maintenant non seulement à siffler la fin de la guéguerre, mais surtout à relancer les activités de cette faîtière.

Comme ce fut le cas chez les protestants, à la fbf et dans bien d’autres secteurs, la solution pour mettre définitivement fin à la crise des CAR est sur le point d’être mise en œuvre. C’est le moins qu’on puisse dire, eu égard aux résolutions prises en Conseil des Ministres du mercredi 31 octobre 2018.

En effet, lors de ce conclave hebdomadaire des membres du gouvernement, le Conseil a approuvé le plan de sortie de crise proposé par la commission interministérielle d’appui au processus de reprise des activités des Coopératives d’Aménagement Rural (CAR).

Cette crise, faut-il le préciser, qui a pris corps depuis l’an 2004, aura été à la remorque de plusieurs dysfonctionnements, empêchant du coup, le renouvellement des instances dirigeantes du CAR. Les foyers de tensions enregistrés en son temps, se sont soldés par des violences sans précédents et plusieurs pertes en vies humaines.

C’est pour mettre fin à cette longue crise et relancer les activités des 36 coopératives, que le gouvernement a mis en place une Commission interministérielle d’appui au processus de reprise de leurs activités. Plusieurs échanges ont eu lieu avec les coopérateurs dans ce sens et ont permis d’aboutir à un plan de sortie de crise.

Ce plan consiste notamment à constituer des comités paritaires chargés de conduire le processus d’actualisation des registres de coopérateurs et d’encadrement de gestion courante dans les CAR, en tenant compte des antagonismes en présence. D’autres actions seront également accomplies pour aboutir, à terme, à la tenue des Assemblées générales électives. Il s’agira entre autre de : faire organiser les obsèques en attente des coopérateurs victimes des évènements du 29 décembre 2008 et procéder à la désignation par les familles, des nouveaux représentants, des coopérateurs décédés dans toutes les CAR ; faire organiser des audiences foraines dans les CAR aux fins de délivrance des jugements d’autorisation d’inscription d’actes d’état civil et de l’homologation des procès-verbaux de conseils de familles ; procéder à la délivrance des actes d’état civil consécutifs aux audiences foraines ; faciliter la tenue des Assemblées Générales électives.

Une décision salvatrice du gouvernement

Cette démarche du gouvernement pour la relance des activités au niveau des CAR était attendue depuis fort longtemps. Elle constitue à n’en point douter, une avancée majeure dans le règlement et surtout la résolution définitive de cette crise.

De sources proches des protagonistes, les mesures annoncées pour régler définitivement cette crise sont pertinentes et l’implication personnelle mais discrète du Chef de l’Etat et la détermination de son ministre de l’Agriculture, auront été des éléments primordiaux qui ont servi de levier. Il ne reste maintenant qu’à souhaiter la bonne foi des différentes parties dans la mise en œuvre des solutions préconisées et validées par eux-mêmes. Auquel cas, l’état devra prendre des mesures conséquentes pour gérer ces coopératives, si entre temps, des soupçons de mauvaise foi qui pourrait saper la relance du secteur étaient décelés.

Leave A Reply