Bénin : Même les sacrifices de bœufs et moutons n’y pourront rien !

0

Par : D.O.T

© www.boulevard-des-infos.com

La saison des sacrifices de coqs, moutons et autres bœufs, aux différentes divinités, est ouverte. À l’annonce du remaniement ministériel, c’est ce qui s’observe le plus souvent dans les différents couvents du Bénin.

Les aspirants qui veulent coûte que coûte intégrer le cercle de décision s’offrent les services de féticheurs et autres gardiens de nos traditions, afin de se rapprocher du « père de la nation », et d’être du nombre de ses disciples.

Pour y parvenir, ces candidats aux postes ministériels font feu de tous les bois pourvu que cela leur garantisse l’intégration du cercle décisionnel.

Avec la publication imminente du prochain gouvernement qui sera dévoilé d’ici le 23 mai prochain, il est clair que les couvents du pays et autres forêts sacrés de nos localités accueillent déjà ces visiteurs particuliers qui sont prêts à tous les rites et/ou rituels.
Ils sont prêts à renier le Christ sauveur dans ces couvents et forêts, si tant est que cela leur permet de se compter parmi les « aspirants ministres. »

C’est possible que cela marche. Mais cela ne passe pas à tous les coups. Et cette fois-ci, même les sacrifices de coqs, moutons et autres bœufs n’y changeront rien. Patrice Talon a déjà bouclé sa liste depuis bien longtemps.

Leave A Reply