Bénin : Talon refuse la grâce présidentielle aux auteurs des violences préélectorales

0

Il n’y aura pas de grâce présidentielle pour les commenditaires, auteurs ou complices des violences préélectorales observées dans le pays courant le mois d’avril dans le cadre des élections présidentielles du 11 Avril. Le Président Patrice Talon l’a d’emblée fait savoir ce vendredi 30 avril à l’opinion nationale et internationale à la faveur d’une intervention sur les chaînes RFI et France 24.

Par : Is-Deen O. TIDJANI
© www.boulevard-des-infos.com

Le ton est assez clair et très incisif. Si par le passé, une noi d’amnestie a été votée au parlement au fin de gracier les commenditaires, auteurs ou complices des violences relatives à l’élection législative de 2019, ce ne sera plus le cas. Patrice Talon n’est plus disposé à fermer les yeux, encore moins à pardonner ceux qui ont armé des chasseurs et autres mercenaires pour qu’ils tirent sur les forces de défense et de sécurité du Bénin dans le cadre des dernières élections présidentielles.

Le Président de la République du Bénin, Monsieur Patrice Talon l’a fait savoir ce vendredi 30 avril 2021 au cours de son entretien avec des journalistes des chaînes internationales à savoir RFI et France 24. Avec tes termes on ne peu plus clairs, il a souligné qu’il n’est pas disposé a pardonner des actes attentatoires à la vie en communauté :  » L’impunité, je n’envisage pas fermer les yeux sur ce qui s’est passé. Il ne s’agira point de gracier des gens qui ont été auteurs des actes de violences préélectorales. »

Leave A Reply