Bénin : Prudencio quitte la présidence de l’UDBN pour deux raisons

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI

© www.boulevard-des-infos.com

À la surprise générale, l’honorable Claudine Afiavi Prudencio a, au cours d’un congrès extraordinaire qui s’est tenu ce week-end, passé le témoin de la présidence du Parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) au Dr Sylvie de Chacus.

Dès lors, la démarche de celle qui occupe désormais le poste de Présidente d’honneur du parti du maïs nourricier aura surpris plus d’un.

Alors que les esprits s’interrogeaient sur les mobiles qui ont motivé l’acte historique de la seule femme chef de parti politique depuis la réforme du système partisan en République du Bénin, l’honorable Claudine Afiavi Prudencio a levé un coin de voile sur les deux raisons fondamentales qui sous tendent son acte.

En premier lieu, elle soulignera : « La première est mue par ma volonté de ne pas demeurer Présidente à vie de notre parti. C’est un principe propre à ma personne. L’expérience démocratique que nous vivons depuis 1990 dans notre cher pays, devrait avant tout être vécue au sein de nos partis politiques. La culture de l’alternance et de la gestion concertée, pilier de toute démocratie, manque encore à nos formations politiques. C’est une nouvelle approche que j’ai décidé d’expérimenter avec vous et je l’assume pleinement ! »

Quant à la seconde et ultime raison de cet acte hautement historique, Claudine Afiavi Prudencio rappelle à l’attention des militantes et militants de l’UDBN, mais surtout aux observateurs de l’actualité politique aussi bien au Bénin et de la diaspora ce qui suit : « La deuxième raison de mon passage de témoin, renvoie au respect de l’idéologie de l’UDBN. Notre parti depuis sa création a fait l’option de révéler les femmes et les jeunes dynamiques, combatifs en s’appuyant sur les expériences des aînés. Nous en avons et vous le savez. C’est un principe cardinal qui a guidé mon action durant toutes ces années de gouvernance à la tête du Parti. J’y tiens et je m’y confirme. Et comme j’aime bien le dire, il est de notre responsabilité de poser aujourd’hui, les actions qui changeront la vie des générations futures. »

De façons définitive, on retiendra que le désire d’alternance à la tête des partis politiques et surtout l’objectif de promouvoir les femmes et les jeunes compétent(e)s et dynamiques, ont été à l’origine de cette décision de l’honorable Claudine Afiavi Prudencio.

Leave A Reply