Bénin : Eléonore Yayi défend près de 72 milliards comme budget pour 2022

0

Le ballet des Ministres du Gouvernement se poursuit au palais des gouverneurs. Hier lundi 22 Novembre 2021, le Professeur Eléonore Yayi Ladékan, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique était devant les députés, afin de défendre le budget prévisionnel de son département pour le compte de l’année 2022.

Par : Is-Deen O. TIDJANI
© www.boulevard-des-infos.com

À cette occasion, la patronne du monde supérieur aura défendu avec brio un budget de près de 72 milliards, et plus précisément 71 milliards Cinq Cent Vingt Deux-mille Deux Cent Huit mille Francs CFA (71.522.208.000F CFA). Le Professeur Eléonore Yayi Ladékan a expliqué aux élus du peuple, que c’est le montant qu’il faudrait à son département ministériel pour mener à bien, des actions phares dans l’enseignement supérieur.

Il importe de souligner que le projet de budget 2022 du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a connu une baisse de 4,95% par rapport au budget de l’année qui court à son terme.

Face aux membres de la commission budgétaire du parlement, la Ministre Eléonore Yayi Ladékan a fait remarquer que ce projet de budget contribuera à la mise en œuvre de plusieurs actions/projets dont entre autres :  » le renforcement de la gouvernance administrative et institutionnelle à travers la mise à jour de certains textes et la mise en place de tous les organes de décision, de contrôle, d’audit et d’évaluation ; la poursuite de la mise en réseau des universités et la digitalisation de l’enseignement supérieur ; la restructuration des offres de formation dans les universités publiques ; l’organisation de l’audit du système de gestion des ressources humaines et de la gestion administrative afin de l’amélioration qualitative et quantitative du personnel ; le renforcement du dispositif de lutte contre le harcèlement sexuel dans les universités publiques ; le développement de plateformes pour dématérialiser les services offerts à la communauté dans l’administration centrale et dans les universités ; la poursuite des travaux de construction et d’équipements de nouvelles infrastructures administratives, pédagogiques et des laboratoires pluridisciplinaires ; la sécurisation des domaines des UNB et du MESRS ; la poursuite de la mise en œuvre de la délégation des œuvres sociales et universitaires au secteur privé ; la mise en place de la plateforme intégrée de gestion des campus (gestion des inscriptions, de la scolarité, de l’administration) ; le démarrage effectif des cours dans deux IUEP dès février 2022 ; la création de l’Agence Béninoise d’Assurance et de la Qualité de l’Enseignement Supérieur (ABAQES) ; la poursuite de la promotion d’une économie du savoir à travers des Institutions de formation, des centres de recherche et des incubateurs de Sèmè-City, …etc. »

Avec méthode, le Professeur Eléonore Yayi Ladékan a pu convaincre les élus du peuple qui n’y ont vu que du feu.

Leave A Reply