Bénin/Ministère des Infrastructures et des Transports : Alassane Séidou demande près de 64 milliards pour 2019

0

Comme plusieurs de ses collègues, le Ministre des Infrastructures et des Transports, Alassane Séidou, était hier jeudi 22 novembre 2018, devant les députés pour défendre le budget que son département ministériel aura à utiliser en 2019. Exercice au cours duquel il a aussi dévoilé les grands chantiers que son ministère aura à conduire en 2019.
Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
Face à la représentation nationale, Alassane Séidou a défendu avec finesse les 63 milliards 231 millions 493 mille Francs CFA nécessaires pour son ministère pour le compte de l’année à venir. Il faut préciser que dans ce budget, seulement 3 milliards 531 millions 884 mille sont destinés pour le fonctionnement. Les 59 milliards 699 millions 609 mille Francs CFA seront orientés spécifiquement pour les investissements.
Il importe aussi de rappeler que le budget du Ministère des Infrastructures et des Transports pour le compte de 2019 connaît une diminution considérable par rapport à l’année en cours (2018) où la cagnotte était de 94 milliards 999 millions 969 mille F CFA.
Au cours de l’exercice de présentation de son budget pour 2019, le ministre Alassane Séidou  a précisé aux élus du peuple que pour le compte de 2019, l’essentiel des projets seront financés sur le modèle de préfinancements directs par les entreprises ou d’autres bailleurs de fonds intéressés par les divers projets du gouvernement. « Dans ce cas de figure, le budget d’investissement 2019 ne prend en compte que le financement des études et le dédommagement des sinistrés de l’emprise des différents projets qui sont eux financés par le budget national. », a-t-il précisé.
Voici quelques grands projets du MIT pour 2019
L’année 2019 révélera plusieurs travaux d’infrastructures au ministère de Alassane Séidou. Les plus gros travaux seront au Port autonome de Cotonou. Cette entité qui constitue le poumon de l’économie béninoise  va connaître des travaux de modernisation qui porteront notamment sur : l’aménagement des terres pleins et du quai ; la reconstruction des quais nord afin d’augmenter la capacité d’accueil ; l’extension du bassin du port sur 900 mètres ; la construction d’une nouvelle tour de contrôle ; l’acquisition d’un remorqueur, de 2 grues mobiles et d’autres équipements. À côtés de ces différents projets, sont prévus d’autres travaux d’aménagement de l’axe routier autour du port de Cotonou, notamment la reconstruction du tronçon Ancien pont de Cotonou-Loterie Nationale-Hôtel du Port-Carrefour Cen-Sad (Erevan), d’une longueur de 5,8 Kilomètres. Il y a aussi les travaux de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé qui demeure un grand projet du gouvernement.
Il est à souligner qu’au cours de l’année 2019, le gouvernement prévoit aussi de moderniser les liaisons routières à travers la poursuite de plusieurs projets en cours et le lancement de nouveaux projets. De façon spécifique, il s’agit entre autres de :
– des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Bétérou-Tchaourou-Frontière Nigeria longue de 73 Kilomètres sur financement du Budget National et de la Banque Islamique de Développement (BID) ;
– l’Aménagement et le bitumage de la route Lokossa-Dévé-Aplahoué-Frontière Togo longue de 46,11 kilomètres sur financement du Budget national et de la Banque Ouest Africaine de développement (BOAD);
– la réhabilitation et le renforcement de la Route nationale inter-Etat N°2 notamment le tronçon Béroubouay-Kandi-Malanville longue de 177,20 kilomètres sur financement conjoint du Budget national, de la Banque Islamique de développement  (BID) et OFID;
– l’aménagement et le bitumage de la Route nationale inter Etat N°7 notamment le tronçon Banikoara-Kérémou-Frontière Burkina Faso, longue de 53,60 kilomètres sur financement du budget National et de la Banque islamique de développement (BID);
– les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Djrèrègbé-Dja-Owodé d’une longueur de 10 kilomètres sur financement de la Banque Ouest-africaine de développement (BOAD);
– la construction des routes Kétou-Idigny-Igbodja-Savè longue de 83,02 kilomètres ; la route Omou-Iladji-Mossokagbé-Ayékotona longue de 27 Kilomètres ; la route Savè-Okéowo-frontière Nigéria longue de 27,5 kilomètres sur financement du Budget national et du Brésil;
– l’aménagement et le bitumage de la route des pêches et de ses bretelles d’accès phase2 notamment le tronçon Adounko –Porte du non-retour et quatre bretelles d’une longueur de  22,30 kilomètres sur financement de la Chine;
– la réhabilitation et le renforcement de la route nationale inter Etat N°2 notamment le tronçon Bohicon-Dassa-Parakou sur financement du budget national; etc…

Leave A Reply