Bénin : Le nouveau visage du gouvernement Talon

13

(Désormais 5 femmes contre 4 auparavant)

Par: Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

© www.boulevard-des-infos.com

Toujours à la quête de l’efficacité, le Chef de l’Etat Béninois, Monsieur Patrice Talon a procédé ce jeudi 5 Septembre 2019 à un remaniement de son gouvernement. Au delà d’un remaniement qui tient compte de l’architecture du gouvernement, la nouvelle équipe du gouvernement de la rupture constitue en elle même un casting qui respecte l’équilibre régional. Cette équipe sera sans doute, le dernier qui conduira le Président Talon à la fin de son quinquennat. Mais à l’annonce des noms de cette nouvelle équipe gouvernementale, nombreux sont les compatriotes qui sont étonnés d’entendre certains noms proches de l’opposition dans l’arsenal.

La grosse surprise du Président Talon

À l’annonce du nom de Madame Eléonore Yayi épouse Ladékan, nombreux sont les compatriotes qui ont été surpris de voir le Président Talon joué cette carte. Mais pour qui connaît la proximité de cette dernière et ses liens de famille avec l’ancien Président Boni Yayi, on peut dire qu’au delà de la surprise générale, Talon veut juste donner la preuve de ce que le Bénin appartient à tous ses fils et filles.

Spécificité de ce remaniement

Au cours de ce remaniement, 6 nouvelles têtes sont entrées dans l’équipe et 3 désormais anciens ministres ont été débarqués de l’équipe du Président Talon. Ce remaniement a été aussi l’occasion de constater deux (2) scissions qui ont entraîné la création de deux nouveaux portefeuilles ministériels à savoir le ministère de l’économie Numérique et Digitalisation puis le ministère du Tourisme de la Culture et des Arts. Au titre des entrées il y a Monsieur Abébayo Jean-Michel ABIMBOLA, au ministère du Tourisme de la Culture et des Arts. Me Alain OROUNLA hérite désormais du Ministère de la Communication et porte-parole du gouvernement. Madame Véronique TOGNIFODE s’occupera désormais du ministère des Affaires sociales et de la Microfinance. Quant à dame Sadia ASSOUMA, elle répondra désormais au nom du premier responsable du ministère de l’Industrie et du Commerce. Le Professeur Eléonore YAYI épouse Ladékan s’adjudge le fauteuil du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Au ministère des Infrastructures et des Transports, c’est le sœur Hervé HEHOMEY, qui revient occuper un poste qu’il avait cédé entre temps.

Fin d’intérim à la Décentralisation

Depuis le départ de Barnabé DASSIGLI et justement par souci de ne pas remanier pour le plaisir de le faire, le président TALON avait confié l’intérim au Ministre Alassane SEIDOU. Celui-ci vient ainsi d’être confirmé, ce qui permet à Hervé HEHOMEY de faire son come-back dans le Gouvernement.

Les raisons de l’éclatement des deux ministères

Deux ministères à savoir l’Économie numérique et Communication puis Tourisme, Culture et Sports ont été éclatés au cour de ce remaniement. En cherchant les motifs, on apprend que c’est pour occuper moins les titulaires de ces anciens portefeuilles et leur permettre d’être plus efficaces encore dans leurs nouvelles responsabilités et donner davantage de visibilité à leurs secteurs.

Aussi 3 femmes font désormais leurs entrées au gouvernement contre 2 sorties. Ce qui porte à 5 le nombre de femmes dans le gouvernement contre 4 précédemment. Un peu plus de présence féminine donc.

Discussion13 commentaires

  1. Il apparaît évident que le pouvoir a cherché à jeter le trouble dans l’esprit des béninois qui sont dans leur écrasante majorité partisans ou sympathisants FCBE en nommant une Yayi ministre. Je ne vois pas une autre raison.

  2. Maurel. A. DAKPAGON

    Le Président TALON vient une encore de montrer combien de fois nous sommes dans un pays bananière. N’y a plus aucun béninois qui peut occupait le porte feuille de ce ministère ?
    Que cela ne soit pas une surprise pour les béninois de revoir l’ancien préfet du littoral limogé a été envoyé en mission redevenir Préfet ou ambassadeur.
    Le régime ne va plus vouloir quitter car ils ont trop de dossiers sales en dessous. Ces dossiers qu’ils cachent et manipulent seront dénichés de exposés au peuple.
    La ruse est que, la deuxième composition du gouvernement, Talon a divisé en deux le ministère de l’énergie, l’eau et mines. Il a fait nommé un autre ministre, on nous parle de ministre entrant. C’est le même schéma qui vient de se répéter.
    C’est dommage pour ce pays.
    Non, il ne me plaît plus de rentrer au pays. Je me sens mieux ici en Norvège que le Bénin. Le Bénin est devenu un socle d’arrestation arbitraires et un fief de la dictature. Le Président TALON a réveillé la dictature abandonnée depuis quelques années par les vraies dictateurs
    Lorsque vous voyez la rupture faire de communication en outrance, comprenez que dans ce dossier, les 65 % du coût de la réforme concoctée vont dans leurs comptes à l’extérieur.
    La plupart des ministres, directeurs ont tous préparé le terrain et ont des maisons à l’extérieur. Nous avons les informations et le moment venu le peuple sera informé.
    On limoge un Ministre, on le nomme conseiller à la présidence pour conseiller son prédécesseur et en suite on le renomme au même poste. Ceci est une insulte à nos cadres et ça doit faire réfléchir nos amis de rupture.
    Je n’ai rien contre TALON ni un de ses collaborateurs mais je lui dis le temps lui reste encore Pour changer les choses et changer sa gouvernance amicale et ne va que dans l’intérêt privé.
    Je préfère garder le silence pour voir l’aboutissement du dossier des cailloux acheter dont je détiens quelques informations sur la politique qu’à mené les hommes du régime.
    Lorsque vous voyez la rupture faire de communication en outrance, comprenez que dans ce dossier, les 65 % du coût de la réforme concoctée vont dans leurs comptes à l’extérieur.
    La plupart des ministres, directeurs ont tous préparé le terrain et ont des maisons à l’extérieur. Nous avons les informations et le moment venu le peuple sera informé.

    Maurel. A. DAKPAGON
    Conseiller d’Affaires/Analyste

  3. Ladekan YAYI n’est ni membre fondateur, ni membre du bureau exécutif ni membre d’une structure de base du parti FCBE.
    elle a été certes un ancien ministre du Président YAYI mais n’a jamais participé à activité au sein du parti pouvant lui conférer le titre de membre du parti.
    Si tous les anciens ministres de YAYI sont FCBE alors on dira aussi que Abimbola aussi est FCBE.
    AUCUNE DISCUSSION POUR UNE QUELCONQUE ENTRÉE DU PARTI FCBE DANS LE GOUVERNEMENT N’A JAMAIS EU LIEU.
    Halte donc à l’intoxication.

  4. Moi j’attends de voir comment ce type va porter la parole du gouvernement… Devant les avantages matériels, les gens sont prêts à ravaler leurs convictions qui n’en étaient pas avec…frénésie ?

  5. Asg présent au gouvernement pas avec donklam mais avec l’avocat de leur boss
    Fcbe représenté par une yayi
    Talon tu es trop fort tu es djabigan tu tiens toujours parole ???????? mon ventre dites aux opposants de laisser affaire d’opposition talon va les ridiculiser jusqu’à la fin

  6. Eléonore YAYI épouse Ladékan (Nièce de Boni Yayi, et membres FCBE) est au gouvernement. Me Alain OROUNLA, avocat de Ajavon (fusse-t-il un ancien de l’homme d’affaires) est au gouvernement. La main tendue enfin révélée. ????

  7. Non Talon est trop fort. Avec ça il va les rouler dans farine.
    Famille YAYI qui sera divisée.
    Point
    La preuve les FCBE renient déjà la dame

  8. Le Bénin est 1 et indivisible. Il appartient à tous ses filles et fils.
    S’il y a des fils et filles qui acceptent de participer à l’action politique aux côtés du gouvernement en place, je crois qu’ils sont les bienvenus.

  9. En réalité ABIMBOLA hérite d’un ministère presque vide.

    Allez poser la question à Ange NKOUE.

    le tourisme est géré par l’ANPT sous tutelle de la présidence. Donc c’est pas lui qui gère les grands projets contenus dans le PAG mais José PLIYA.

Leave A Reply