TICAD7 : Les réformes de Talon suscitent ovations et admirations au Japon

14

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

© www.boulevard-des-infos.com

Comme plusieurs de ses homologues des pays africains, le Chef de l’État de la République du Bénin, Monsieur Patrice Talon, participe depuis le mercredi 28 août 2019 aux assises de la 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD7). Le patron de la délégation béninoise y participe pour défendre le drapeau béninois mais surtout, pour drainer d’autres potentiels investisseurs vers son pays le Bénin.

Mais c’est sans compter avec le fait que la réputation de fin manager a tôt fait de précéder l’homme. Et pour preuve, en marge de ce sommet, le Président Talon est l’objet de sollicitations diverses de la part des organisations et/ou de grands groupes.

En effet, outre sa participation très remarquée à ce sommet, le Président du Bénin, Monsieur Patrice Talon reçoit des sollicitations de diverses organisations et/ou des grands groupes qui lui confient toutes leurs admirations pour son courage politique et la qualité des réformes qu’il a engagées à la tête du Bénin.

Dans le registre des admirateurs du style managérial de Talon, certains sont allés jusqu’à confier au Président Béninois qu’ils ont pris le temps d’observer ces courageuses réformes qui produisent déjà des résultats appréciables, notamment au plan de la restructuration de l’économie pour la faire entrer dans le cycle vertueux de la croissance.

Le patron d’un grand groupe dans le domaine de l’industrie au Japon, a même encouragé le Président du Bénin à continuer sereinement dans cette lancée afin de révéler davantage son pays à l’Afrique et dans le monde.

Discussion14 commentaires

  1. On veut de l’investissement pas des applaudissements
    Si ils sont phasés par Talon ça veut dire qu’ils n’auront pas de mot face à Kagame, Ouatarra ou au président ghanéen. Non mais à un moment faut arrêter le théâtre. On veut que des entreprises japonaise installent leur hub ouest africaine au Bénin, créent de l’emploi etc. Le président n’est pas allé à un examen là-bas. Il est allé pour affaire. Applaudissement là ça nourrit qui? On fait quoi avec ?

  2. Donc, les usines de transformation qu’on attend ou souhaite, ne sont pas pour maintenant s’il faut satisfaire les autres.

  3. Les pays dont tu cites les présidents en comparaison à Talon n’ont pas les mêmes atouts que le Bénin. Chaque pays avec ces atouts et c’est en fonction que leur président accroche les potentiels partenaires

  4. Fofo Raoul, soit!! Mais je préfère qu’on adresse des félicitations à des pays sortir de guerre qui émergent aujourd’hui (CIV, Rwanda) plutôt qu’à un pays stable qui ne progresse pas. Kigali -Cotonou ya pas photo. Abidjan-cotonou mieux je ne compare.
    Si les retombés d’une conférence internationale doivent être des applaudissements et des félicitations franchement on peut se passer de ça.

  5. Au Japon, il a été dit que le Bénin est prêt à accueillir des usines de transformation au regard des réformes engagées.

    S’il faut satisfaire le Rwanda, la Côte d’Ivoire et le Ghana, cela va prendre du temps pour le Bénin.

    Or, on veut ça maintenant.

  6. Je n’ai jamais dit qu’il faut satisfaire les autres pays avant nous.
    J’ai dit qu’on peut de Passer des applaudissements et aller droit au but. AFFAIRE. Le président Talon est un homme d’affaire. Je suis sûr que lui mm pense money, 50-50, cash, business etc. Et que c’est ça cell com qui s’amuse avec des affaires applaudissements. On dit on veut investissements et vous dites qu’on nous applaudi. On fait quoi avec applaudissements? Le Benin ne progresse pas. Il suffit de sortir le nez du pays pour remarquer qu’on ne progresse pas. On a le pire port de notre zone. Cotonou ne présente pas l’image d’une ville miroir. Pour un tel ou un tel faut forcément s’adresser à Dakar et Abidjan. Etc. C’est des choses sur lesquels il faut se concentrer et zaper les civilités qui ne nous apportent rien. 10 ans de félicitations du président Yayi par x et y nous ont apporté quoi?

  7. Chère petite sœur, je vais te surprendre par ceci : * »le Rwanda n’est pas un modèle de développement. On peut tirer de certains de ses modes opératoires mais on ne peut en faire un focus* »

  8. Je sais bien. En fait, je suis parti des applaudissements pour dire que si les autres présidents peuvent séduire plus et mériter plus d’applaudissements, certainement qu’ils bénéficieront en premier d’investissements avant qu’on ne serve au Bénin le restangolo.

  9. Prendre le Rwanda comme modèle de développement, c’est accepter faire la guerre, un génocide et se prévaloir de ça pour appâter les PTF. C’est comme après l’holocauste

  10. Au Rwanda par exemple l’asphalte c’est pas 1rue sur 100 hein.
    Au Rwanda mm le ménage le plus pauvre à l’assurance sanitaire.
    Au Rwanda si vous trouvez un seul sachet qui déambule dans la ville ou un idiot qui fait pipi sur les artères je refuse mon nom.
    Aujourd’hui une bonne partie des conférence en Afrique se font à kigali.
    Leur aéroport vaut 1milliard de fois Cotonou. Je peux continuer à citer. Et ça c’est un pays tombé en 1994

    Ça on peut applaudir.

  11. Chaque pays bâtit son modèle selon ses réalités. On peut s’inspirer de certains exemples de gouvernance de ces pays là.

  12. Le Ghana n’a pas eu besoin de guerre hein. On va prendre l’avion de Cotonou à Tokyo pour récolter des applaudissements ? Et je suis sensée être fière de ça ? Pardon mais c’est au delà de mes forces. Moi je veux lire des
    -tel entreprises japonaise s’installe au Bénin
    – on a eu du financement pour tel projet du pag.

    Les applaudissements on s’en balec.
    Voilà. Il suffit de voir le cash que les gens prennent au mémorial du génocide.
    L’esclavage a deja été notre guerre
    C’est ce qu’on attend.
    Cotonou-Tokyo c’est au moins 1million de fr le billet. Donc on’ veut s’avoir 1 million investi aujourd’hui rapporte combien de milliards.
    Les félicitations ce n’est pas le moment.
    2 jours de fermetures de frontière et on a la grippe. On ne mérite pas encore de félicitation. Les japonais lisent le Boulevard ?😳
    Parce-que si ils sont la cible je pense que le canal est pas juste

  13. Tu en sais un peu sur l’avènement de la transition conduite par Rwalings ?
    Il faut les convaincre à s’installer et c’est ça le but de la démarche que l’article rapporte.
    Tu fais de l’amalgame là Cornelia Glèlè. Le président et sa délégation ont parlé aux Japonais et à leurs hôtes à ce sommet, les médias présents japonais et autres ont relayé. Boulevard des infos apportent l’info à ses lecteurs Béninois et qui sait, japonais qui le consomment

  14. La vérité, c’est au Benin.
    On ne peut pas être en guerre contre son peuple et rechercher 1 consécration hypothétique au Japon.
    Les japonais sont trop civilisés et très Polis.

Leave A Reply