Bénin : Talon et les syndicalistes dans une "nouvelle phase d'amitié" pour 2019

0

(Tout ce qu’ils se sont dits à la rencontre d’hier)

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
Comme convenu, le Chef de l’Etat et les partenaires sociaux se sont rencontrés dans l’après-midi de ce mercredi 19 décembre 2018 pour une séance de travail qui s’est tenue au palais de la République.
À cette occasion, le Président Talon et les syndicalistes se sont parlés sans langue de bois. Toutes les divergences auront été aplanies afin d’aborder la nouvelle année qui s’annonce sous le sceau d’une nouvelle phase d’amitié et de partenariat.
À l’ouverture de la séance, le Chef de l’État Patrice Talon a bien voulu préciser l’objectif de la séance en ces termes : « …Nous rentrons dans une nouvelle phase d’amitié et de partenariat, pour rentrer dans la nouvelle année 2019, nous allons convenir d’un mode de partenariat. Il faut désormais établir une véritable atmosphère de confiance. Il s’agit d’une rencontre de cœur. Je mesure combien les réformes entreprises vous ont frustré…. », ont rapporté des syndicalistes à notre rédaction. Le décors ainsi planté, le choix a été donné aux syndicalistes accompagnés chacun d’un membre de leur bureau, de prendre volontairement la parole pour dire leur satisfaction ou amertume face à la gestion du partenariat qui aura caractérisé leur relation avec le gouvernement jusqu’à présent, et d’exprimer par la même occasion,leur volonté pour une bonne collaboration en 2019.
C’est ainsi que les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales ont délié leur langue en évoquant à tour de rôle, la violation de la charte signée (1); la violation des libertés en référence aux cas Mètongnon Laurent et Capitaine Trèkpo (2); le retard dans l’effectivité du projet ARCH (3); l’Achèvement des travaux de reversement (4); les résultats de l’audit de reversement pour permettre à leurs camarades d’avoir leur salaires (5); les nouvelles lois sur la grève et sur l’embauche (6); le problème de reconversion de la CNSS à FNR avec les agents forcés à aller à la retraite sans pension (7); l’évaluation des enseignants (8); le paiement des primes (9); la revalorisation de la base indiciaire, du smig (10); les réformes dans les différents secteurs (11) et le recrutement de personnel qualifié dans l’éducation et la santé (12).
Sur différents sujets évoqués (ARCH, CNSS, Mètongnon, Trèkpo, les lois votées, etc….), le Président de la République a fait un bref aperçu aux partenaires sociaux tout en les invitant à la patience que durera le temps de l’expérimentation afin de corriger les dysfonctionnements qui seront relevés. Pour le cas des retraités, le Chef de l’état a donné les instructions aux ministres de la fonction publique et des Finances afin qu’une solution leur soit trouvée. D’autres bonnes surprises annoncée par le Président de la République a mis les partenaires sociaux en confiance. Il convient de préciser que cette séance a eu lieu en l’absence des micros et caméras. Neuf ministres concernés par les dossiers ont assisté à la séance qui a été très conviviale. Le Président du Conseil national du dialogue social, Guillaume Attigbé aura donné une caution morale.

Leave A Reply