Bénin/Politique : Christhelle Houndonougbo parle des tenants et aboutissants de la tournée des Progressistes

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T) 

© www.boulevard-des-infos.com

Parler des tenants et aboutissants de la tournée qu’entreprend l’Union Progressiste dans les 77 communes et de la stratégie à adopter afin d’aborder les prochaines législatives. C’est cet objectif qui a conduit Christhelle Houndonougbo, membre du Bureau politique et membre de la Direction exécutive Nationale de l’Union Progressiste ce mardi 8 janvier en plateau de Canal 3 Bénin.

À cette occasion, elle a rappelé que le géant, l’Union Progressiste a entrepris depuis décembre 2018 une tournée de vulgarisation des actes fondamentaux issus du congrès constitutifs du 1er décembre dernier aux militants à la base dans les 77 communes du Bénin.
On retiendra spécialement que : « la tournée a pour objectif de fusionner les militants des partis politiques qui ont accepté de se mettre ensemble, de leur permettre de se familiariser pour pouvoir travailler ensemble et de procéder au recrutement de nouveaux adhérents. », a précisé Christelle Houndonougbo avant de compléter que « …l’Union Progressiste est dans une démarche d’inculquer aux populations, le militantisme engagé. Les militants savent désormais un peu plus sur ce nouveau parti né il y a environ un mois, et savent qu’il faut désormais s’investir pour envahir le terrain. »

L’autre but de la tournée selon le membre de l’UP, c’est la vulgarisation des textes fondamentaux du géant. À juste titre elle rappelle :  » Nous avons entrepris cette tournée pour vulgariser également nos textes fondamentaux qui restent les socles sur lesquels est basé le parti. » Plus en détails, Madame Houndonougbo précise que : « …Selon nos textes fondamentaux, il est question de partir désormais de la base vers le sommet. Les populations savent, après nos explications, que le parti est dirigé par elles parce que les positionnements, les différentes instances dirigeantes partent de la base avant de remonter au sommet. Nous aspirons à un parti bien solide, un parti digne du nom et bien structuré qui va à la conquête de la gestion du pouvoir d’État. »

De la place des militants

Ce volet a été aussi abordé par le membre de l’Union Progressiste lors de son passage sur l’émission. À ce sujet, elle souligne que  » …les populations ont compris qu’il faut aborder désormais la question de la participation aux activités du parti avec un vrai engagement et un militantisme engagé. L’Union Progressiste fait également une bonne place au militantisme féminin et les femmes ont leur place à valoriser au sein de ce parti qui est ouvert à tous. »

Et qu’en est-il du conflit entre génération ?

En ce qui concerne la question sur le conflit générationnel, Christhelle Houndonougbo précise que  » l’Union Progressiste n’est pas née pour chasser les aînés en politique. Les aînés qui sont là depuis quarante ans voire même cinquante ans, savent qu’ils vont passer la main. En tout cas, à l’Union Progressiste, nous en sommes conscients, mais la question est de savoir à quels jeunes faut-il passer la main. D’où la nécessité pour ces jeunes qui aspirent à la relève, de se faire former, de se forger à assurer la relève, une relève de qualité. »

Le programme à venir

Christhelle Houndonougbo n’a pas quitté le plateau de l’émission sans dévoiler un pan de programme des activités à venir. À ce sujet, elle a laissé entendre que :  » Le week-end prochain, nous allons boucler la tournée dans toutes les 77 communes du Bénin. La prochaine étape, c’est de nous mettre en ordre de bataille pour bien préparer les prochaines campagnes électorales pour la phase des élections législatives imminentes. » Aussi a-t-elle profité de l’occasion pour inviter « les uns et les autres, surtout les femmes, à adhérer massivement à l’Union Progressiste, ce géant baobab qui est né et qui couvre tout le territoire national. Notre but fondamental est de lutter contre les injustices sociales pour que chaque béninoise et chaque béninois puisse avoir ce qu’elle ou ce qu’il mérite. »

Leave A Reply