Santé : Le Bénin inspire l’agence africaine de médicaments aux responsables du continent

0

Par : Farnèse BOKO (Stag.) 

© www.boulevard-des-infos.com

Un vœu cher au Président béninois Patrice Talon vient d’avoir écho favorable auprès de l’Union africaine. Il s’agit de la création très prochaine de l’agence africaine de médicaments. Cette décision est la suite logique d’une doléance faite par le Président Patrice Talon lors de sa dernière participation aux travaux de la « Conférence internationale sur l’accès aux médicaments et autres produits médicaux de qualité en Afrique francophone », tenus à Genève en Suisse courant mai 2018.

À cette occasion, le Président béninois chercherait à savoir : « Pourquoi est-il permis qu’au plan international, certaines productions soient dédiées exclusivement à l’exportation vers les pays pauvres et interdites de vente dans les pays développés y compris, parfois, les pays dans lesquels ces produits sont fabriqués ?… Je souhaite qu’à l’occasion de la présente conférence, nous ayons la volonté et le courage de faire des échanges francs débouchant sur des recommandations concrètes et susceptibles d’efficacité afin qu’il ne s’agisse pas simplement d’une conférence de plus. » Du haut de la tribune de cette conférence internationale, le Chef de l’État béninois a aussi précisé : « Je n’ai ni la prétention, ni l’illusion de croire que le Bénin, dans une démarche solitaire, gagnera cette guerre, car la lutte contre les faux médicaments est une lutte qui déborde largement nos cadres nationaux et qui doit s’inscrire dans une coopération internationale proactive en matière d’information, de renseignement, d’expertise, de formation, d’investissement et de sincérité. »
Cette idée émise en ce moment par le Président Talon a été un effet levier dans le rang des responsables de l’Union africaine. Et pour preuve, lors des travaux du récent sommet de l’Union africaine, l’organisation continentale a décidé de créer une Agence africaine du Médicament. Dans les couloirs de l’UA, il se dit que cette décision des dirigeants africains aura été guidée par le leadership affiché par le Président Patrice Talon. C’est dire que même n’étant pas physiquement présent au dernier sommet, le Président béninois n’en a pas moins inspiré les travaux. Les responsables de l’Union africaine ont même décidé qu’au moment opportun, le Bénin prenne les responsabilités liées à cette Agence.
Pour des observateurs avertis, cette décision de l’Union africaine témoigne de ce que le leadership du Président Talon est apprécié sur le continent. Mieux, c’est le signe que le combat enclenché par le Bénin contre les faux médicaments inspire beaucoup l’Union africaine.

Leave A Reply