Bénin : L’Ue renforce les prisons de Porto-Novo et Missérété en équipements

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

© www.boulevard-des-infos.com

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Justice (PAJ) financé par l’Union européenne (UE), la délégation de l’Union européenne au Bénin a procédé le mardi 26 février 2019 à la remise d’équipements aux responsables de la maison d’arrêt de Porto-Novo et de la prison civile d’Akpro-Missérété. Au nom de l’Union européenne, c’est madame Chantal Symoens, Chef d’Equipe Gouvernance à la Délégation de l’Union européenne au Bénin qui a dirigé les opérations de remise de ces équipements. À la maison d’arrêt de Porto-Novo, c’est un château d’eau entièrement financé par l’Union européenne qui a été remis aux autorités de ce milieu carcéral. À la prison civile d’Akpro-Missérété, c’est l’éclairage extérieur solaire (lampadaires solaires) entièrement financé par l’UE, qui a été officiellement inauguré en présence des responsables. À entendre Madame Symoens, cette cérémonie de remise « témoigne de la volonté de l’Union européenne d’accompagner les autorités dans le processus d’amélioration des conditions de détention. » Elle soutient que l’appui récent de l’UE au secteur pénitentiaire qui a comporté 5 fourgons, dont un pour la maison d’arrêt de Porto-Novo, pour le transport des prisonniers et plus de 75 lits métalliques réalisés à la prison civile d’Abomey, se poursuivra. « …Il se poursuivra dans les mois à venir par la construction de dortoirs et ateliers de formation et la réalisation d’un poste d’eau autonome à la prise civile de lokossa ; par un appui au Barreau du Bénin pour la mise en œuvre de l’aide juridictionnelle, ainsi que par cinq subventions attribuées à des organisations de la société civile pour des actions visant à améliorer le cadre de vie des détenus. C’est dire que l’UE continuera à accompagner les autorités béninoises dans ce domaine à travers le Programme d’Appui à la Justice (PAJ). Ce qui est une priorité exprimée par le ministère de la justice et de la législation.

Leave A Reply