Bénin : Soumanou TOLÉBA salue la mémoire du regretté Stan Tohon

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com

L’ancien Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, le Professeur émérite Soumanou SÉIBOU TOLÉBA était au front le mardi 26 février dernier quand il a été surpris par la nouvelle du décès de son ami et frère, l’artiste Stanislas Tohon.

Tellement la nouvelle l’a bouleversé qu’il a dû prendre le recule nécessaire pour accepter cette disparition, et enfin saluer comme il faut, la mémoire du regretté « Papy Grandé ».

À trvers cet épitaphe et avec les mots qui sied, l’ancien ministre de la Culture, reconnaît en cette sommité dont le Bénin pleure la disparition, des qualités de digne ambassadeur du Bénin à l’extérieur. « …Lorsque j’étais ministre de la culture, il faisait partie de ceux qui ont gagné mon estime car, digne ambassadeur de la culture béninoise à l’extérieur, cette icône de la musique béninoise l’a été. Je sais que tu n’es pas mort, cher TOHON. On t’entendra partout et tous les jours que l’on veut. Tu es immortel. » Nous vous proposons ici, l’intégralité de l’épitaphe du Ministre à l’endroit de son frère et ami Stan Tohon. Lisez.

***************
Mes Hommages à Stan TOHON, monument incontesté et incontestable de la musique béninoise.

Mardi 26 Février 2019. J’ai vu le CIEL tombé sur ma tête. Mon cœur s’était retrouvé dans ma gorge. Et pour cause : Stan TOHON venait de passer de vie à trépas.
Telle une traînée de poudre, la nouvelle s’est évadée de la France, a traversé toute l’Afrique et m’a envahie au Bénin, à Cotonou, où je courais courageusement pour la finalisation des dossiers des candidats de la FCDB (Parti dont tu étais à la création à OUAKÉ le 15 décembre 2018) aux législatives du 28 Avril 2019. Je sais que tout homme est mortel. J’ai connu des gens qui ne sont plus de ce monde. J’ai perdu des proches. Mais, je ne m’étais pas préparé à accepter ta mort. Papy Grandé, pourquoi maintenant ?
Pourquoi ? Alors qu’on a pleins de chantiers ouverts ? Qu’est-ce qu’il a fait nuit cette journée du 26 Février 2019 !

Cher frère, Cher ami, Cher compagnon de lutte, Stan TOHON, tu nous quitte prématurément, en plein champ de bataille, les armes à la main.
Je ne t’oublierai jamais. Les militants de la FCDB ne t’oublieront jamais. Le monde culturel et surtout musical béninois, ne t’oubliera jamais.

Avec TOHON, c’est plusieurs années d’amitié et de fraternité. Lorsque j’étais ministre de la culture, il faisait partie de ceux qui ont gagné mon estime car, digne ambassadeur de la culture béninoise à l’extérieur, cette icône de la musique béninoise l’a été. Je sais que tu n’es pas mort, cher TOHON. On t’entendra partout et tous les jours que l’on veut. Tu es immortel.

La vie, c’est la mort. La mort, c’est la vie.

Puisse Dieu t’accepter dans son royaume et t’accorder une place de choix au banquet des saints.

S. TOLEBA S.
Ancien Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme du Bénin.
Président du Parti FCDB

Leave A Reply