Bénin : 10 milliards pour approvisionner Boukoumbé, Covè et Zagnanando en eau potable

0

Le projet de décret portant transmission à l’Assemblée nationale pour autorisation de ratification de l’accord de prêt avec le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (FKDEA) a été validé ce mercredi 13 mars 2019 en Conseil des Ministres. Cet accord entre dans le cadre financement du projet de renforcement des systèmes d’Alimentation en Eau Potable (AEP) des villes de Boukoumbé, Covè et Zagnanando.
Par : Chafik FAGBÉMI
© www.boulevard-des-infos.com
La promesse faite par le Chef de l’État Patrice Talon de donner de l’eau potable à tous les Béninois où qu’ils se trouvent sur le territoire national d’ici l’an 2021, se déroule de façon méthodique. Et pour preuve, trois nouvelles communes viennent de s’ajouter à celles qui bénéficient déjà des actions du gouvernement. En effet, au cours de son conclave de ce jour, le conseil des ministres a formulé la demande d’autorisation de ratification de l’accord de prêt de 10 milliards avec le Fonds Koweïtien pour le Développement Économique Arabe (FKDEA). Cet accord de prêt vise à assurer le financement du projet de renforcement des systèmes d’alimentation en eau potable (AEP) des villes de Boukoumbé, Covè et Zagnanando. En clair, cela permettra de répondre à la demande sans cesse croissante en eau potable des populations des villes concernées, aux fins d’améliorer leurs conditions sanitaires et sociales. Par la même occasion, le gouvernement entend soutenir le développement socio-économique dans ces localités, à travers l’extension et le renforcement du système d’AEP existant. Selon le relevé du Conseil des Ministres, ces fonds serviront aussi à étendre la couverture en eau potable dans ces localités mais aussi à renforcer le système d’alimentation en eau. Ce qui a pour objectif de mettre à l’abri les populations sur une longue période malgré l’accroissement démographique. Très concrètement, la ratification de ce prêt important ouvrira la voie au développement socio-économique de ces localités car cela insuflera une nouvelle dynamique aux activités économiques et sociales. Par ailleurs, la réalisation de ce projet apportera une solution adéquate aux conditions sanitaires parfois déplorables dues au péril hydrique. Au-delà des résultats déjà engrangés à travers l’Agence Nationale d’Approvisionnement en eau potable en milieu rural (ANAEPMR), c’est une énième initiative du gouvernement qui reçoit l’appui et l’accompagnement des partenaires dans le cadre du projet Accès à l’eau potable pour tous.

Leave A Reply