Émission obligataire : Le Bénin mobilise 328 milliards pour le développement du PAG

2

(La diplomatie financière du duo Talon-Wadagni en marche)

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)
© www.boulevard-des-infos.com
La date du mardi 19 mars 2019 restera gravée dans l’histoire du Bénin et surtout dans les arcanes de la finance du monde. Il sera retenu que c’est en cette date que le Bénin a fait une percée remarquable sur le marché financier international.
En effet, le Bénin, ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest que dirige Patrice Talon depuis le 6 avril 2016, est le tout premier pays africain qui a réussi à effectuer la première émission obligataire inaugurale en euros de l’histoire des émissions internationales africaines. Cette opération financière inédite pour le Bénin, s’élève à 328 milliards de francs CFA. Elle constitue une bouffée d’oxygène pour le financement des projets phares du Programme d’Actions du Gouvernement.
À travers la réussite de cette mobilisation de ressources, ce sont les bonnes performances du Ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni qui sont aussi à saluer. Ce jeune ministre en qui le Chef de l’État Patrice Talon a bien voulu placer confiance, prouve à suffisance qu’il en a encore à revendre. Nous vous proposons le communiqué de presse rendu public a cet effet.

*********

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

19 mars 2019
Le Bénin effectue la première émission obligataire inaugurale en euros de l’histoire des émissions internationales africaines
La République du Bénin a procédé aujourd’hui à la première émission obligataire internationale de son histoire. Cette émission permettra le financement de projets phares du Programme d’Actions du Gouvernement.
Du 12 au 18 mars, le Ministre de l’Economie et des Finances de la République du Bénin, M. Romuald Wadagni, a conduit une délégation à la rencontre des investisseurs internationaux en Europe et aux Etats-Unis. Le Ministre a choisi d’effectuer cette tournée des principales places financières trois ans après le début du Programme d’Actions du Gouvernement, afin de pouvoir présenter aux investisseurs les résultats concrets de ce Gouvernement, y compris les réformes structurelles clés, la croissance économique forte et la réduction rapide du déficit budgétaire. Les réunions ont permis de démontrer la solidité des fondamentaux du Bénin, la pertinence du Programme d’Actions du Gouvernement et le sérieux des réformes mises en œuvre depuis 2016.
Le 19 mars, le Ministère de l’Economie et des Finances a levé avec succès 500 millions d’euros (328 Mds CFA), pour une maturité finale de 7 ans. Le profil de remboursement de cet instrument, amortissable sur les trois dernières années (2024, 2025, 2026), vise aussi à réduire le risque de refinancement et s’inscrit dans le cadre de la stratégie de gestion prudente de la dette publique. Le Bénin est le premier pays d’Afrique à émettre une émission obligataire internationale inaugurale en Euros, une devise qui ne présente aujourd’hui aucun risque de change pour le bilan du gouvernement. Le Bénin est également le premier émetteur d’Afrique subsaharienne à solliciter le marché cette année, faisant donc preuve d’une rapidité d’exécution exceptionnelle qui a permis de saisir une fenêtre de marché favorable.
Les investisseurs ont salué la performance du Gouvernement depuis 2016 et l’attractivité de sa signature de crédit en souscrivant fortement à l’émission internationale : le livre d’ordres de l’opération a dépassé un milliard d’euros en moins de deux heures et atteint un pic d’environ 1,25 milliard d’euros dans la journée (c’est-à-dire une souscription de 250%). La forte demande pour les obligations béninoises s’est traduite par un coupon de 5,75%, bien en-deçà des taux offerts sur le marché régional. La République est donc parvenue à diversifier ses sources de financement, tout en réduisant le coût moyen de sa dette de marché.
Le succès de cette émission inaugurale démontre le fort intérêt affiché par les investisseurs internationaux pour le Bénin, et marque un moment décisif dans la dynamique d’ouverture économique du pays initiée par le Gouvernement.

Le closing financier de l’opération devrait intervenir le 26 mars 2019. 

Ce communiqué ne constitue pas une offre de titres aux États-Unis ou dans tout autre État. Les titres ne peuvent être ni offerts ni cédés aux États-Unis sans enregistrement ou exemption d’enregistrement conformément au U.S. Securities Act de 1933 tel que modifié. La République du Bénin n’a pas l’intention d’enregistrer l’offre en totalité ou en partie aux États-Unis ni de faire appel public à l’épargne aux États-Unis.
Ce communiqué ne constitue pas une offre de titres au public au Royaume-Uni. Ce document est distribué et est exclusivement destiné (i) aux personnes qui se trouvent hors du Royaume-Uni, (ii) aux professionnels en matière d’investissement (investment professionals) au sens de l’article 19(5) du FSMA (Financial Promotion) Order 2005 (le Règlement), (iii) aux personnes visées par l’article 49(2) (a) à (d) du Règlement (sociétés à capitaux propres élevés, associations non immatriculées, etc.) et à toute autre personne à qui ce communiqué pourrait être adressé conformément à la loi (toutes les personnes mentionnées aux paragraphes (i), (ii), (iii) et (iv) étant ensemble désignées comme les Personnes Habilitées). Toute activité d’investissement à laquelle ce communiqué est lié sera uniquement disponible ou conclue avec des Personnes Habilitées. Toute personne autre qu’une Personne Habilitée doit s’abstenir d’utiliser ou de se fonder sur le présent communiqué et les informations qu’il contient.
Dans les Etats membres de l’Espace Economique Européen ayant transposé la Directive 2003/71/UE (ainsi que ses amendements, y compris la Directive 2010/73/UE, dans la mesure où ces derniers ont été transposés dans les Etats membres concernés, et toute mesure de transposition mise en place dans les Etats membres concernés) (ensemble, la Directive Prospectus), le présent communiqué de presse s’adresse exclusivement à des « investisseurs qualifiés » et agissant pour leur propre compte au sens de la Directive Prospectus.
Le présent communiqué est un document publicitaire et ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’offre de vente ou de souscription de valeurs mobilières pour les besoins de la Directive Prospectus. Un prospectus préparé conformément à la Directive Prospectus sera publié et lorsqu’il aura été publié, sera disponible conformément à la Directive Prospectus. Les investisseurs ne devraient souscrire ou acheter des titres auxquels ce document se rapporte que sur la base des informations contenues dans le prospectus.
Une notation de titres ne constitue pas une recommandation d’acquérir, de vendre ou de conserver des titres et est susceptible d’être modifiée à tout moment.
Stabilisation FCA/ICMA

Discussion2 commentaires

  1. Houndénou Yaovi Luc

    1 moi j’attends un documents émis par l’institution européenne qui a conduit l’opération pour le compte du BÉNIN ou encore de l’institution européenne auprès de laquelle les soumissions ont été faites et le point de ce dernier. Parce que personnellement, je sais ce que valent aujourd’hui les articles des journaux du palais. Mensonges est trop dans leur corps.
    2 et si c’était avéré, qu’on nous dise à quoi vont servir les fonds annoncés car un demi milliards d’euros ce n’est pas petit. C’est ça aussi ma bonne gouvernance.

  2. C’est le Bénin qui payera ce que vous oubliez mes chers amis alors exigeons que ces sous aillent vers les contribuables pour leurs besoins.

Leave A Reply