Bénin : Des cadres de Djougou critiquent la nomination de Sadia Assouma

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

© www.boulevard-des-infos.com

Le nouveau gouvernement du Président Talon est effectif depuis la soirée du jeudi 5 Septembre 2019. Il est composé de 24 membres dont 5 postes pour les femmes contre 19 pour les hommes.

Malgré le principe d’équilibre régional que le Chef de l’Etat Patrice Talon s’est évertué à imprimer à l’architecture gouvernementale, cette nouvelle équipe essuie déjà de vives critiques.

En effet, au cours d’une causerie qui a eu lieu dans la commune d’Abomey-Calavi, ce vendredi 6 Septembre 2019, plusieurs cadres du septentrion, notamment ceux de la commune de Djougou ont dressé un réquisitoire contre la nomination d’une de leurs filles dans ce gouvernement.

Pour ces cadres, la ministre Sadia Assouma, celle-là même qui vient fraîchement d’hériter du portefeuille du Ministère de l’Industrie et du Commerce, est : « …Une inconnue au bataillon dans le département de la Donga. » Ces cadres qui ont apprécié le remaniement ministériel dans son ensemble, regrettent cependant le fait que le Chef de l’Etat n’ait pas tenu réellement compte de leurs aspirations avant la nomination de cette dernière (Sadia Assouma, ndlr) dans son nouveau gouvernement.

Au cours de cette causerie, un citoyen de la commune de Djougou est allé jusqu’à dire que « …cette petite fille n’a aucune base politique dans la Donga, encore moins ses géniteurs qui n’ont rien fait pour le développement de la commune ».

Dans leurs récriminations, ils n’ont pas cachés leur colère en direction du ministre d’Etat Chargé du Plan et du Développement, Monsieur Abdoulaye Bio Tchané, qui, selon eux, a passé sous silence leurs véritables aspirations. « Il y a longtemps que BioTchané ne tient plus compte des propositions que font les gens de Djougou, pour accompagner les actions de développement du Chef de l’Etat. », ont déploré ces ressortissants de Djougou visiblement en colère.

C’est dire qu’à peine nommée, la nouvelle ministre de l’Industrie et du Commerce, madame Sadia Assouma est déjà confronté à une crise identitaire. Non seulement elle devra prouver de quoi elle est capable au sein de cette équipe gouvernementale, mais surtout à prouver à ses propres parents au sens large, son efficacité sur le terrain.

Leave A Reply