L’Avocat : Le fruit-santé riche en vertus !

0

Par : Anita MARCOS (Collaboration)

© www.boulevard-des-infos.com

Première publication : 15 AVRIL 2020

Il n’est quasiment pas possible d’appeler l’un sans penser à l’autre. En principe, rien ne les lient puisqu’il s’agit d’un fruit et d’un métier, mais ils s’appellent de la même façon. Avez-vous une idée de la désignation dont il est question ?!

AVOCAT, « Aguacate » en espagnol, lui-même dérivé du mot de langue « Nahuati ahuacati » et qui signifie testicule, en allusion à la forme de cet organe. Il désigne en effet un fruit de l’avocatier, qui provient du Mexique.

Quant à la profession d’avocat, en droit, elle consiste pour un juriste dont les fonctions traditionnelles sont de conseiller, de représenter, d’assister et de défendre ses clients, personnes physiques ou morales en justice, en plaidant pour faire valoir leurs droits et plus généralement pour les représenter.

Comme je l’ai déjà précisé plus haut, l’avocat fruit et l’avocat métier n’ayant rien en commun, je vais pour aujourd’hui, écouter mes envies de gourmandise et à travers cette chronique, vous exposer les connaissances appétissantes que j’ai du fruit en question et tout aussi bien des avantages liés à sa consommation régulière.

Il existe trois grandes variétés d’avocats parmi lesquelles, la plus populaire « L’avocat Hass », qui doit être celle que nous appelons communément « Avocat beurré. » Le fait que dans les temps anciens, au 17 ème siècle plus précisément, ce fruit était utilisé comme du beurre justement y est peut-être pour quelque chose. Il était même qualifié de « Beurre du pauvre. » en Amérique.

L’avocat est un fruit de couleur verte qui peut varier et virer vers le vert-brun, avec une chair très grasse. Il renferme une graine dont la grosseur évoque celle d’un noyau alors même que biologiquement, c’est un pépin.

Dire de l’avocat qu’il est un fruit-santé n’est pas un abus de langage puisque entre autres bienfaits qui lui sont scientifiquement reconnus, il contient plusieurs vitamines parmi lesquelles les vitamines C, E et K, utiles au maintien d’un bon équilibre sanitaire de l’Homme.

Il contient des fibres pour faciliter la digestion, des phytosterols pour réguler le cholestérol, il est également fait d’acides gras insaturés qui sont exellents pour le système cardiovasculaire. Au même titre que la carotte, l’avocat contient de la caroténoïdes, en l’occurrence de la lutéine et participe donc efficacement à l’amélioration de la vue.

Plein de magnésium et de potassium, l’avocat est indiqué dans les cas de carences vitaminiques de femmes enceintes et composé d’antioxydants, il peut contenir, et réduire les inflammations, notamment celle de l’endomètre pendant les règles. J’en connais qui seraient heureuses de l’apprendre.

Pour bénéficier largement des avantages du fruit, il faudrait pouvoir y associer quelques petites astuces de rien du tout, qui cependant sont utiles et efficaces :

– Le gros Pépin de l’avocat, plus riche que le fruit lui-même, peut être utilisé en infusion, en poudre et en pommade.

– Pour choisir un fruit avocat, rien n’oblige à attendre qu’il atteigne sa maturité puisque, même après la cueillette, il continue de mûrir.

– Bien le conserver, revient à le poser dans un endroit frais mais pas froid.

– Après que l’avocat ait mûri, il est possible de le garder environ 05 jours à température ambiante avant de le consommer.

– Dans le cas où le fruit n’aurait pas atteint la maturité et que l’envie de le consommer se ferait pressante, préchauffez votre four à 90 degrés Celsius, mettez le dans du papier aluminium, puis enfournez-le 10 minutes. Après l’avoir retiré du four, laissez-le refroidir avant de le déguster.

– Si vous souhaitez le consommer le lendemain après sa cueillette, placez l’avocat dans un sac en papier avec une banane mûre, puis enfermez les dans le four ou le micro-onde éteint, pendant 12 à 24h.

Avec toutes ces informations à propos de l’avocat, le fruit bien évidemment, je présume que vous en savez un peu plus, pour mieux l’apprécier. Il ne vous reste plus qu’à en manger, en salade, en hors-d’œuvre, en accompagnement d’un plat, etc… Quelque soit la manière dont il est consommé, vous y gagnez toujours assez de vitamines bonnes pour le bien-être et le mieux-être.

Leave A Reply