Bénin : Christhelle HOUNDONOUGBO envoie des « agités politiques » dans les cordes

0

Par : Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

© www.boulevard-des-infos.com

Ça commençait par jaser sur la scène politique béninoise. Dans la perspective du « tournoi 20-21 », ceux qui caressent le rêve de s’asseoir un jour dans le douillet fauteuil du palais rénové de la Marina ont tôt fait de chausser leurs crampons et gaudaces pour faire le folklore. Dans ce scénario, certains « agités politiques » se sont découverts des talents de « susciteurs de candidatures ».

C’est ainsi qu’il ne passait plus de jours sans qu’ils ne montent au créneau pour susciter la candidature de tel ou tel autre candidat. Une agitation qui a amené Christhelle Dossi Sègbèya HOUNDONOUGBO, Directrice de l’Administration de l’Union Progressiste, à siffler la fin de cette pagaille.

Christhelle HOUNDONOUGBO, D.A de l’Union Progressiste.

Au détour de son passage sur un plateau de télévision en début de semaine, Madame Christhelle HOUNDONOUGBO a, avec la manière, renvoyé tous ces « apprentis roturiers » dans les coulisses.

Se démarquant de la marmaille, elle a fait savoir que le plus grand parti politique dont on ne doute point de la représentativité ne tombe pas dans les agitations. « L’Union Progressiste ne suscite pas un candidat. Nous présentons un candidat que nous allons soutenir et gagner le pouvoir. Nous ne nous lançons pas dans l’agitation. À l’Union Progressiste, il y a une discipline du groupe », a fait savoir la tenancière de l’administration du géant Baobab.
Une déclaration qui, tel un bon crochet de droite, envoie les « agités politiques » dans les cordes.

Leave A Reply