Bénin : La CDDH-BÉNIN et ses partenaires échangent sur les « Élections et violences des droits humains »

0

Dans le cadre de son activité intitulée « Élections et violences des droits humains », la Coalition des Défenseurs des Droits de l’Homme, en collaboration avec son partenaire Amnesty International Bénin, a organisé ce jeudi 18 Février 2021, une rencontre d’échange avec plusieurs autres acteurs de défenses des droits humains en République du Bénin. La rencontre s’est tenue au siège de la CDDH-BÉNIN, sis au quartier Vodjè kpota à Cotonou.

Par : Is-Deen O. TIDJANI
© www.boulevard-des-infos.com

À l’occasion, Monsieur Joseph Glèlè, Président par intérim de la Coalition des Défenseurs des Droits Humains (CDDH-BÉNIN) a souligné que cette rencontre se tient à un moment propice à la violation des droits humains.

« Les droits humains sont violés quotidiennement et surtout à l’occasion des élections. Donc cette rencontre a lieu pour partager les idées et expériences en matière de protection des droits humains. », a-t-il rappelé.

Deux communications ont été présentées au cours de cette rencontre.
La première qui porte sur le thème « Droits de l’homme au Bénin » a été explosée par Serge Prince Agbodjan, Juriste et Commissaire à la Commission Béninoise des Droits de l’Homme.

La seconde Communication sous la conduite de Glory Hossou, Juriste et coordonnateur médias et surveillance des droits humains a tourné autour du thème : « Élections et violations des droits humains ».

À travers son exposé, le deuxième communicant, Glory Hossou a passé en revue plusieurs cas de violations des droits humains aussi bien au Bénin qu’à l’international dans la période électorale. D’entrée, il soulignera que « Le sujet qui nous réuni aujourd’hui est un sujet d’actualité surtout avec la période électorale. Ce qui fait aujourd’hui qu’on parle de la période électorale, c’est la violation des droits humains qui se remarque. Par le passé, même dans l’adversité, on était courtois. »

Au cours de son exposé, Serge Prince Agbodjan a fait savoir que la violation massive des droits de l’Homme s’observe souvent en période électorale pour différentes raisons. Il a mis l’accent que quelques normes internationales et leur mise en oeuvre dans le cadre national ; les principales violations des droits humains dans le processus électoral ; et fait quelques recommandations pour les défenseurs des droits humains ; et a donné aussi des garantis du cadre national qui permettent une élection transparente.

Leave A Reply