Bénin : La lutte contre les maladies émergentes et réémergentes au cœur des assises du JRSA 2021

0

Le champ de foire de Cotonou a abrité ce mercredi 30 Juin 2021, le lancement officiel des activités entrant de la cadre de la Journée de la Renaissance Scientifique de l’Afrique. Organisée par le Centre Béninois de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (CBRSI), l’édition 2021 de la Journée de la Renaissance scientifique de l’Afrique se tient autour du Thème : « Développement et lutte contre les maladies émergentes et réémergentes ».

Par : Is-Deen O. TIDJANI
© www.boulevard-des-infos.com

Ces journées se tiennent tous les 30 Juin de chaque année sur le continent africain. Elles permettent aux chercheurs de tous les pays francophones du continent africain, de faire le point de toutes les démarches mener dans le domaine de la recherche et d’en faire à l’occasion, des propositions aux gouvernants.

À l’ouverture de cette journée, le Professeur Benjamin Avléssi, au nom du recteur de l’UAC, a souligné qu’il est de l’habitude du CBRSI d’organiser ces journées pour faire le point, mais surtout pour évaluer les avancées afin de s’adapter aux divers changements.
Pour lui, le continent africain n’a pas le choix que de s’engager à l’acquisition des connaissances techniques de notre temps pour que le succès soit la récompense des différentes innovations.

Le Professuer Marc Kpodékon, Directeur du CBRSI, fera savoir que ces journées ont été initiées le 30 Juin 1987. La JRSA (Journée de la Renaissance Scientifique de l’Afrique) deviendra depuis 1994, une journée mémorable, en ce sens qu’elle se tient tous les 30 juin dans tous les pays francophones de l’Afrique.

Rogatien Tossou, Directeur de Cabinet du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, au nom du Ministre Eléonore Yayi, a déclarée que « les manifestations de ces journées offrent aux chercheurs, l’occasion de célébrer la science. »

Rogatien Tossou insiste que « le Bénin comme nombre de pays africain, est de nos jours, confronté à beaucoup de défis pour lesquels, les assises du genre doivent s’y consacrer pour apporter des solutions durables. »

Il faut rappeler qu’une conférence inaugurale portent sur le thème  » Qu’elles démarches pour une meilleure contribution de la recherche scientifique au développement ? », a été déroulée par Enoch Dako.

Leave A Reply