Bénin : Cornélia Glèlè annonce la 1ère édition du FIFF pour Septembre 2019

0

L’Association EcranBénin, organise du 13 au 17 Septembre 2019, la première édition du Festival des films des femmes de Cotonou (Fiff-Cotonou). Ces manifestations qu’organisent Cornélia Glèlè et son équipe se déroulent à Cotonou. Plusieurs innovations sont attendues.

Par : Farnese BOKO (Stag.)

« Quand le cinéma aborde les violences faites aux femmes ». C’est autour de ce thème qu’aura lieu ce festival qui a pour but de mettre en lumière le travail des femmes cinéastes, afin de les aider à solutionner de nombreux problèmes qu’elles rencontrent. Pour Cornélia Glèlè, Présidente de l’Association EcranBénin,  » l’objectif principal de ce festival est de contribuer à la promotion et à la sauvegarde des travaux des femmes dans le cinéma en vue de leur promotion et de leur revalorisation », indique-t-elle.

Elle ajoute qu’il s’agit de « donner une visibilité à ces femmes cinéastes afin qu’elles fassent la promotion de leurs œuvres ». En attendant le jour J, les membres du comité d’organisation sont persuadés que le FIFF-Cotonou va permettre aux populations de Cotonou et environs, de découvrir les femmes et leurs aptitudes à travers le cinéma. « En révélant le travail de ces femmes à travers les films diffusés, l’association EcranBénin participe au rapprochement des peuples et suscite chez les femmes, l’envie de témoigner de leurs propres valeurs culturelles, mais également à s’afficher beaucoup plus dans ce secteur », a souligné la présidente Cornélia Glèlè.

Les innovations attendues au Fiff-Cotonou

Pour la première édition de cet évènement qui se veut annuel, un programme alléchant a été concocté. Ce festival sera l’occasion de présenter les films des femmes cinéastes du Bénin et aussi ceux des femmes de la sous-région. Il est aussi prévu d’organiser des séances de projection des films et des masters class. Enfin, ce sera aussi l’occasion de remettre des prix et récompenses. Le Menu de Fiff-Cotonou est tout aussi alléchant et se résume en ces points :

– une sélection de films internationaux réalisés par des femmes à projeter ;

– Une compétition destinée aux films africains réalisés par des femmes ;

– Un master class sur la thématique des violences faites aux femmes au cinéma ;

– Une soirée dédiée aux œuvres de la marraine du festival ;

– Un atelier de trois jours en actorat pour les enfants de 7 à 12 ans et

– Une visite touristique de la cité historique de Ouidah.

Leave A Reply