Roajelf Bénin outille les jeunes femmes et hommes sur les résolutions 2250 et 2419

0

Sensibiliser les jeunes sur leur participation au processus de paix et de sécurité dans leur pays et dans le monde. C’est l’objectif principal de l’atelier de formation organisé en cette matinée du samedi 19 janvier 2019 par le réseau Ouest-aficain des jeunes femmes leaders (Roajelf Bénin) à Cotonou.
Par : Esther TOFFA
© www.boulevard-des-infos.com
Ils sont venus de diverses associations et organisations, ces jeunes qui ont massivement répondu présents à l’invitation du réseau Ouest-aficain des jeunes femmes leaders (Roajelf Bénin). C’est à l’occasion de la séance de formation initiée par le réseau sur les résolutions 2250 et 2419 des Nations-Unies. Des résolutions relatives à l’implication des jeunes hommes et femmes dans le processus de maintien de la paix et de la sécurité dans le monde.
Pour la Présidente du Roajelf, Mariette Montcho, cet atelier de formation va permettre aux jeunes de s’outiller sur ces deux résolutions afin de pouvoir jouer leur rôle. « Cette initiative est la bienvenue surtout en cette période où nous nous préparons pour les législatives », a confié Nobert Fanou Akpo, Président de l’Ong Enfants solidaires de l’Afrique et du monde.
Deux communications ont meublé cet atelier dont l’une sur la résolution 2250 et l’autre sur la résolution 2419. C’est la Présidente de la section béninoise du réseau paix et sécurité dans le monde, Blandine Sintondji qui a animé les communications. De son exposé sur la résolution 2250, il ressort qu’une jeunesse désoeuvrée et non épanouie constitue une menace pour la paix. À cet effet, elle a énuméré quelques approches de solution pour le Bénin. Il s’agit entre autres de former les jeunes à la citoyenneté, les sensibiliser contre l’instrumentalisation des groupes terroristes et leur développer des activités génératrices de revenus. Il faut retenir que la résolution 2250 à été adopté le 09 décembre 2015 et elle exhorte les États parties à faire participer les jeunes dans les instances de décision et dans les procédures de consolidation de la sécurité et à protéger les jeunes en cas de conflits armés. Celle 2419, adoptée le 6 juin 2018 vient compléter la précédente et invite les acteurs impliqués à envisager des moyens d’accroissement de la représentation des jeunes pour la prévention et le règlement des conflits.
 

Leave A Reply